• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bernard Dugué Bernard Dugué 31 octobre 2020 12:04

@Bernard Dugué

4) Nous pouvons maintenant enquêter sur l’origine du virus. La thèse de Montagnier a eu un certain succès dans la presse mais elle repose sur une analyse bien hâtive et légère fondée sur sur article publié par des chercheurs indiens. Leur démonstration repose sur ces 4 inserts dans la protéine Spike. Voici ce qu’ils écrivent : « On careful examination of the sequence, alignment we found that the 2019- nCoV spike glycoprotein contains 4 insertions [Fig.2]. To further investigate if these inserts are present in any other corona virus, we performed a multiple We found that these 4 insertions [inserts 1, 2, 3 and 4] are unique to 2019-nCoV and are not present in other coronaviruses analyzed. »

 D’après le papier publié par les chercheurs indiens les 4 inserts sont uniques au SARS-CoV-2 selon ces chercheurs indiens et ne se retrouvent pas dans les autres coronavirus. Si tel était le cas, il devenait plausible de chercher l’origine de ces inserts. La piste la plus plausible étant une recombinaison, ou alors une hypothèse plus étrange comme l’insertion d’une protéine, en l’occurrence la protéine de surface gp120 du HIV (Pradhan, 2020). Cette molécule est connue pour être une porte d’entrée du virus. En tant que protéine de surface, elle est indiquée pour fabriquer un vaccin, sauf qu’utiliser un coronavirus n’est pas une très bonne idée. Quoi qu’il en soit, les quatre inserts bien ont été trouvés chez la chauve-souris de 2013, comme l’indique le papier de Srinivasan (on retrouve d‘ailleurs 98% d’homologie entre les Spike de 2013 et de 2019). L’argument selon lequel aucun des génomes de corona ne contient les 4 inserts s’effondre, et la thèse du bricolage génétique avec HIV n’a plus de fondement puisque l’origine naturelle devient la piste privilégiée pour ne pas dire certaine.

 Le constat : We found that these 4 insertions [inserts 1, 2, 3 and 4] are unique to 2019-nCoV and are not present in other coronaviruses analyzed. est donc erroné puisque ces inserts ont été retrouvés dans le corona de 2013 ; la thèse du bricolage avec HIV véhiculée par Montagnier ne tient plus. Et d’ailleurs le papier des scientifiques indiens porte cette mention withdrawn, ce qui veut dire qu’il a été retiré du site de prépublication. Retiré mais pas effacé. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès