• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


vraidrapo 3 novembre 2020 21:00

Il suffit d’attendre que le fruit mur, tombe

Tous les paramètres de l’économie turque sont au rouge :

  • Après avoir progressé de près de 5 % au premier trimestre, l’économie a chuté de 10 % avec la pandémie.

  • Cela a entrainé un chômage à plus de 14 %.

  • Malgré des taux d’intérêt supérieurs à 10 %, la lire turque s’est effondrée par rapport au dollar, de 25 % cette année et de 85 % depuis la crise financière.

  • Cela entraine une fuite des capitaux. Parallèlement, les investissements étrangers se sont effondrés à cause de la situation économique et des incertitudes politiques.

  • Une inflation à 12 % écorne les capacités d’exportation ; il en résulte un déficit de la balance des paiements de 4 %, d’autant que se sont effondrées de 80 % les rentrées du tourisme qui représente 5 % du PIB. Cela n’est pas susceptible d’améliorer le taux de change et risque même d’entrainer un cercle vicieux de dépréciation de la lire.

  • La notation de la dette souveraine de la Turquie a dernièrement été dégradée par Moody’s à B2, ce qui fait d’un bon du Trésor turc un « junk bond ».

Pour faire diversion, Hep Taïau ERDOGAZ a créé de nombreuses tensions :


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès