• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2020 17:32

A tous les commentateurs statisticiens, épidémiologistes et observateurs émérites, je reprécise une nouvelle fois la méthode que j’ai utilisé :

D’ou viennent ces chiffres ? Je relève tous les jours les chiffres de l’ECDC (qui est l’organisme de contrôle et de prévention des maladies officiel de l’Europe) et qui donne par pays chaque jour le nombre total de contaminés et le nombre total de morts. On peut en déduire le nombre journalier de contaminés et de morts.
Je reprécise que ces chiffres sont les chiffres déclarés par chaque pays.
Déclaré au vu de quoi ? Cela diffère d’un pays à l’autre, ce peut-être le résultat de tests, le resultat d’estimations statistiques, on ne le sait pas véritablement. Régulièrement les pays font des correctifs sans publicité pour différentes raisons : mise en évidence de doublons, erreurs, modification de la méthode de collecte des données, chaque pays est maître de la méthode qu’il utilise. On peut penser qu’avec le temps, les méthodes commencent à s’uniformiser. Tous les médias qui publient des chiffres utilisent les mêmes sources : Université John Hopkins, ECDC, OMS, Site DXY,...

Les chiffres communiqués sont-ils fiables ? 
1.Tout le monde sait aujourd’hui que « le nombre de contaminés réels » est sous-estimé par tous les pays puisque que les personnes asymptomatiques sont très nombreuses et sont pas détectées.. Elles ne développent pas de symptômes, mais elles peuvent contaminer les autres. Chacun de nous se pose la question de savoir s’il a déjà été contaminé. Il n’y a qu’une seule manière de le savoir, faire un test de recherche des anticorps. Donc en matière de contaminés, les chiffres réels ne seront JAMAIS connus.Il n’y aurait qu’une seule manière d’estimer la proportion réelle de contaminés dans un pays, ce serait de tester tout un échantillon représentatif de la population d’un pays. Le degré de précision des résultats dépendrait en grande partie de la taille de l’échantillon. Certains pays l’on fait.

2.Les chiffres de mortalité devraient être à priori plus fiables. Mais tous les gouvernements se sont rendus compte que la publication de « mauvais résultats » de mortalité peut avoir des conséquences importantes. Certains gouvernements publient à l’évidence des chiffres manipulés.
3.Ensuite tout dépend de la confiance que vous avez dans les annonces de votre gouvernement.

Y a t’il publication de faux chiffres de mortalité ? Ils sont avérés dans certains pays comme la Chine qui a très probablement masqué ses dizaines de milliers de morts (et dont je tiens toujours les chiffres mais que j’ai exclu de cette publication), comme la Russie qui a assimilé les premiers milliers de décès à des pneumonies...
Une chose est claire : aucun pays n’a les moyens (ni peut-être l’envie) d’aller vérifier et dénoncer les « erreurs » ou politiques de comptabilisation des contaminés et des morts des autres pays. L’OMS ne donne que des recommandations, elle ne contrôle pas les chiffres déclarés.

Tout cela pour dire qu’on ne peut pas être certains des chiffres qui sont communiqués, mais que c’est tout ce que nous avons. Si à partir de ces chiffres « plus ou moins crédibles » on en tire sur de longues périodes des statistiques, on peut en déduire parfois certains enseignements et certaines conclusions.
C’est en gros, le travail des statistiques : Faire des bilans sur un certain nombre d’indicateurs et essayer à partir de là, d’en estimer des prévisions.
Tout bilan statistique et toute prévision (comme celle par exemple des sondages) comporte de réelles possibilités d’erreurs.
Mais c’est tout ce que nous avons...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès