• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Michel DROUET Michel DROUET 15 novembre 2020 09:56

@infraçon
Je n’en suis pas à vouloir « changer de société », mais tout simplement à vouloir en corriger les dérives. C’est pour cela que je parle de deux thématiques qui sont l’histoire de nos institutions et l’économie dont l’ignorance crasse par nos concitoyens par l’absence d’enseignement institutionnel mériterait que l’on s’y penche. C’est donc avant tout l’école de la république qui doit être le creuset de cette réappropriation par l’ensemble de la communauté nationale afin que cessent les dérives communautaristes, d’un part et la trop grande bienveillance (ou la soumission) de la part de la population à la doxa néolibérale.
Je vois également dans cette réappropriation globale et en particulier des principes de laïcité, de droit d’expression, et de liberté de conscience, la possibilité de combattre l’obscurantisme qui fait que des enfants et des parents puissent s’opposer aux programmes d’enseignement. Il n’y a pas qu’une seule religion qui est concernée, l’exemple des Etats Unis avec les évangélistes qui contestent la théorie de l’évolution devrait nous faire réfléchir. A cet effet, plutôt que des réprimandes qui ne mènent à rien, on pourrait instaurer des journées citoyennes obligatoires pour les élèves et leurs parents qui contestent nos valeurs qu’ils refusent pour les former et leur faire accepter des principes qui ont été trop souvent dévoyés par des gourous ou des mouvements qui prônent le séparatisme.
Donc, l’école, en premier et le local ensuite, c’est à dire la commune dont les élus pourraient porter ces thématiques en instituant des commissions ad hoc destinées à faire de la pédagogie sur ces deux grands thèmes que sont les institutions et l’économie. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès