• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Réflexions du Miroir AlLusion 13 novembre 2020 18:07

@zygzornifle
  Etymologie du mot « consommateur »

  • Terme de théologie. Celui qui achève.Jésus-Christ… l’auteur et le consommateur de la vertu aussi bien que de la foi, Guez de Balzac2e Disc. s. la cour.Ce qu’il y a de principal à mettre sans cesse devant les yeux des enfants, c’est Jésus-Christ, auteur et consommateur de notre foi, Fénelont. XVII, p. 67.Jetant les yeux sur Jésus comme sur l’auteur et le consommateur de la foi, Nouv. Testam. dans RICHELET.
  • 1. 1745 écon. « celui qui consomme des biens » (Dupin ds Brunot 6, p. 178) ; 2. 1836 « celui qui prend une boisson dans un café » (F. VidocqLes Voleurs, p. 93). A empr. au lat. chrét. consummator « id. » ; B dér. de consommer* ; suff. -(at)eur*.

  • 2Celui qui achète pour son usage, dit par opposition à producteur.Les matières premières qu’on travaille dans les manufactures passent par bien des artisans et par bien des marchands, avant d’arriver aux consommateurs  ; et à chaque artisan, à chaque marchand, elles prennent un accroissement de prix, parce qu’il faut remplacer successivement les taxes qui ont été payées, CondillacComm. gouvern. part. II, chap. 8.Les besoins des consommateurs déterminent en tout pays les créations des producteurs, J. B. SayTraité, 1841, p. 439.Dans une société quelconque tout le monde est consommateur, parce qu’il n’est personne qui puisse subsister sans satisfaire des besoins, quelques bornés qu’on les suppose, ID. ib.

    Se dit aussi en parlant des cafés et cabarets. À minuit on ne reçoit plus de consommateurs.

  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès