• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JOSKAM 12 décembre 2020 22:06

@Théo Botopo

Voici le texte :

La vaccination Covid peut-elle empêcher la transmission inter-humaine du virus

et en toute logique sa circulation ?

Quand je prends connaissance de ces diverses communications ou positions, je m’interroge :

MODERNA :

Le médecin chef de Moderna, Tal Zaks, a averti que les résultats des essais montrent que le vaccin peut empêcher une personne de tomber malade ou "gravement malade" du Covid-19. Cependant, les résultats ne montrent pas que le vaccin empêche la transmission du virus.

https://www.businessinsider.fr/le-medecin-en-chef-de-moderna-avertit-que-le-vaccin-nempechera-pas-la-transmission-du-virus-185911

PFIZER aurait fait une mise au point semblable.

« Les vaccins Pfizer et Moderna, à base d’ARNm protègent uniquement contre les formes graves de la maladie selon les déclarations des responsables de Moderna et de Pfizer, faites pour l’un sur HBO et sur CNBC pour le second. Mais en aucun cas ces vaccins empêchent d’être contaminé par ce virus et d’infecter d’autres personnes ! « 

Selon Pierre Sonigo qui est Docteur en médecine et en biologie, ancien directeur de recherches à l’ Inserm, directeur du développement du laboratoire Bio-Rad :

« Les vaccins ne font jamais mieux que l’immunité naturelle. Ils protégeront probablement bien contre les formes graves mais assez mal contre les rhumes et contre la contagion. Si on attend que la vaccination massive produise une immunité de groupe bloquant la contagion pour déconfiner, on risque d’attendre longtemps… « 

À ce stade, la HAS juge que "la vaccination contre le Covid-19 ne devrait pas être obligatoire, ni pour la population générale, ni pour les professionnels de santé" en raison "du manque de recul sur les futurs vaccins ainsi que sur leur capacité à limiter la contagion du virus, cela ne serait pas justifié".

Certains comme Monsieur Barbier voudraient culpabiliser et discriminer ceux qui refuseraient le vaccin, cela en partant du principe que la vaccination est un acte altruiste car elle contribuerait à

établir une immunité vaccinale collective capable d’éradiquer le virus.

Visiblement, ils ignorent que, pour certaines maladies, les vaccinés peuvent rester porteurs du virus dans la sphère ORL

Ils peuvent donc être propagateurs de celui-ci et cela sans le savoir. Ils ne sont donc pas moins contagieux que les non vaccinés. Mais au moins, ces derniers, bien informés, seront conscients de leur possible contagiosité.

SANTÉ PUBLIQUE FRANCE

Au congrès Sfsp de Tours en nov 2015 Isabelle Bonmarin, responsable de la grippe à l’InVS (incorporé depuis dans Santé publique France), déclarera  : “ Avec la vaccination contre la grippe on ne cherche pas à « casser » les épidémies mais à protéger les personnes fragiles”. C’est clair ! Le vaccin n’empêche pas le virus de circuler.

 Le vacciné Covid contaminé et ne tombant pas malade peut-il transmettre le virus ? Là aussi c’est le cas pour la grippe. Le virus pouvant se loger dans les fosses nasales d’où il peut rebondir et aussi se transmettre par les poignées de portes, le vaccin n’a aucune action sur ce genre de transmission. C’est d’ailleurs pourquoi un vaccin grippal à virus vivant en spray avait été recherché. Il ne s’est pas montré efficace.

Et les vaccinés, va-t-on leur dire qu’ils peuvent-être porteurs sains et de possibles propagateurs du virus ?

Il existe des vaccins célèbres qui sont qualifiés d’égoïstes par les épidémiologistes. C’est à dire qu’ils ne protègent que le vacciné mais n’empêchent pas la circulation du virus, c’est à dire que le vacciné contaminé peut ne pas tomber malade tout en ne stoppant pas le virus.

Parmi les vaccins reconnus égoïstes vous avez le BCG, les vaccins antitétaniques et antidiphtériques bien sûr, le vaccin polio injectable.

Pour ce dernier, la raison est simple : les virus polio sont des entérovirus qui se transmettent par les selles quand le traitement des eaux usées est insuffisant. D’où la création d’un vaccin oral à virus vivant qui peut créer une immunité intestinale, ce que le vaccin injectable ne saurait faire. En France cela fait longtemps qu’on n’utilise plus le vaccin oral. Ce n’est pas la vaccination injectable qui a pu arrêter la circulation du virus en France mais la collecte généralisée des eaux usées et leur traitement.

Chez les animaux : le vaccin contre la fièvre aphteuse est connu pour protéger les animaux vaccinés alors que ceux-ci vont laisser le virus circuler sans que l’on puisse savoir s’il est passé dans l’élevage. Autrement dit, les troupeaux vaccinés font perdre la trace du virus. En l’an 2000 il y eut une épidémie de fièvre aphteuse apparue en Angleterre et qui traversera la Manche pour contaminer un élevage français d’environ 160 animaux qui seront abattus.

Cette épizootie provoquera beaucoup d’agitations et les éleveurs français manifesteront pour réclamer la vaccination de leurs troupeaux alors que celle-ci est interdite. Interdite pour éviter de réinstaller le virus dans nos élevages alors qu’il a été éradiqué.

La toute première condition qui a permis l’éradication de la variole fut le fait que le contaminé n’était contagieux que pendant la phase éruptive pendant laquelle le malade avait des pustules sur le corps et sur le visage. Le test se faisait donc immédiatement à vue. De plus, cette phases survenait 2 jours après le début de la fièvre qui montait à 40 pour la variole majeure, la plus grave. Il n’y avait donc pas de contagieux asymptomatiques et ce fut d’abord cela qui permis l’éradication de la variole. C’est une propriété de la maladie, pas du vaccin.

Un vaccin efficace contre le covid transformerait tous les vaccinés contaminés en contagieux asymptomatiques, ce qui est la pire des situations pour contrôler la propagation.

De plus on nous dit que ce n’est pas sûr que les Anticorps déclenchés par le vaccin Covid dans notre organisme soient capables d’éliminer les virus Sras cov 2 qui nous agresseraient de l’extérieur ;

lorsque quelqu’un nous contamine par exemple.

Mais alors qu’en est-il de la capacité de ces mêmes Anticorps à détruire ces mêmes virus qui nous perturbent au sein de notre organisme quand nous sommes infectés ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès