• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Djam Djam 2 décembre 2020 21:10

@ Laconique

Merci pour cet article stimulant qui nous change de l’obsession « covidienne » !

Je ne suis pas très calée en théologie mais le sujet me passionne... j’en dirai donc que pour moi le message christique (et non « du Christ ») est simple et vous l’avez rappelez dans votre article : aimer, pardonner, tendre la main, partager... que des trucs que nous partageons presque tous sans, malheureusement, les observer vraiment...

Il me semble cependant que l’Eglise de Pierre (Rome et toute la papauté qui a suivi) a déformé voire trahi la mission et la philosophie christique. L’évangile de Saint Jean  et son « Apocalypse » qui me fascine  me semble plus véridique. Le disciple qu’on appelle Jean (Ioan) était bien le seul disciple qui connu Jésus, non ? Rectifiez-moi si je me trompe.

Je reste convaincue que l’homme nommé Jésus, devenu le Christ, n’a jamais appelé à l’élaboration d’une papauté telle que celle de Rome dans ses ors, sa fortune et son saint frusquin, me trompe-je là encore ?

La récupération du christianisme par l’empereur Constantin et sa supposée « révélation » ne sont-ils par plutôt les prétextes consciencieusement écrit (storytelling de l’époque) pour refonder plus solidement une république romaine qui partait en vrac ? Constantin savait très bien  comme tous les empereurs et civilisateurs antiques  qu’on ne fonde pas une grande civilisation sans un substrat spirituel, religieux, solide. 

L’invention du christianisme devenu catholicisme (universel) n’est-elle pas la plus spectaculaire et efficace récupération stratégique spirituelle qui permit à Constantin de rebâtir son empire jusqu’à aujourd’hui ?

Merci d’avance pour vos éclairages smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès