• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 décembre 2020 11:52

Johnson a parié sur le mauvais cheval en croyant pouvoir créer avec les isolationnistes américains un axe financier Wall-Street/City.

Manque de bol, c’est le camp des globalistes qui a le vent en poupe. Et parmi eux, Soros, qui est à Bide ce que Talleyrand était à Napoléon : l’éminence grise (et de la merde dans un bas de soie). Pour filer la métaphore napoléonienne, Johnson attendait Grouchy, et ’est Blücher qui s’est pointé. (Z’est bas mieux et z’est Blücher !)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès