• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ecométa Ecométa 1er février 12:28

@Octave Lebel

Je partage entièrement le point de vue. Le processus électoral est totalement bidonné car relevant du « simplisme » : tout simplement de la dichotomie au dernier tour de la présidentielle. Très ouvert au départ, réellement démocratique, il est soudainement totalement fermé, ne laissant que le choix entre la peste et le choléra !
En fait, nous sommes dans un cercle vicieux, celui du simplisme ; Il devrait être tenu compte des votes blancs, ce qui diminuerait l’abstentionnisme puisque nous aurions la possibilité de dire notre ’insatisfaction’ des politiciens, en fait de tous ces « politichiens » qui sont en dessous de tout !

Il n’y a pas que le processus électoral : il y a aussi notre « savoir » ! Nous devons mous interroger : savoir pour quoi faire ? Pour réellement bien agencer, en tout entendement, en toute intelligence, ou pour mieux tout manipuler ?

La réponse est évidente : pour tout mieux manipuler !

Les mots en « isme » sont des paroxysmes ! Depuis plus de deux siècles nous n’avons eu de cesse que de développer, avec tous ces mots en « isme », une civilisation du paroxysme et nous abusons tout ! Nous abusons la « Nature », et les « états de nature » qui ont émergés de cette Nature première, dont notre propre nature humaine qui se trouve totalement niée ! Une civilisation qui participe de la réification de l’être humain qui devient une chose exploitable comme n’importe quelle autre ! 

Devenu totalement paranoïaque et schizophrénique ce monde est « savamment » et « délibérément » malade. Il est malade de sa « raison rationalisme » et de sa « logique dichotomique ». C’est la raison qui fait la logique (non l’inverse) ; qui fait le savoir et la civilisation dans laquelle nous vivons ; à raison et logique paranoïaque et schizophrénique, civilisation forcément paranoïaque et schizophrénique !

Une autre logique s’impose et qui tienne compte de la « complexité » : qui sert au lieu de se servir !

Une logique complexe qui tienne compte de la complexité : qui sert au lieu d’asservir ! 

Tout participe, tout s’entretient tout collabore dans la nature ; il n’y a que dans notre petite cervelle d’humain rationalisme, technoscientiste, que les choses s’opposent à l’antagonisme ! Il nous faut développer une logique qui assemble, rassemble, au lieu d’opposer :

Cette logique existe depuis plus d’un demi-siècle et nous la rejetons car il y a des « intérêts » particuliers, qui n’y ont pas intérêt ; du moins le pensent-ils !

C’est la logique, non pas systémique mais « écosystémique » pour éviter l’écueil du système pour le système et le système imbécile !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès