• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ferdinand DITENGOU MBOUMI 10 février 17:05

Je regrette vraiment cette comparaison inutile qui, du reste ressemble à une injure au peuple congolais. Car nous sommes bien là dans deux contextes bien différents et aux réalités toutes aussi différentes.

L’histoire nous a bien édifiés que, Mobutu est arrivé au pouvoir avec les mains dans le sang avec la complicité des colons belges en massacrant tous ses rivaux politiques, il a instauré une dictature sanglante dans le pays de tel sorte que pendant tout son règne ses concitoyens ont vécu avec la peur au ventre.

Tout ceci, parce-que, la Belgique avait des intérêts hautement stratégiques qu’il fallait à tout prix préservé au Zaïre. Elle a donc fermé les yeux sur tous les crimes du régime de l’époque.

Alors qu’en Ukraine, la situation est tout autre  elle est complètement différente. Volodimir Zelinsky a été élu démocratiquement par les ukrainiens, donc à la base son passé était « vierge »  c’est un président légitime. Il n’a pas été porté, ou du moins parrainé par la Russie.

Son pire ennemie, son cauchemar qui rode en permanence son esprit et qui justifie d’ailleurs son échec  c’est son incompétence à apporter des solutions aux difficultés que rencontre son pays qui s’est appauvrit du jour au lendemain. Il est aujourd’hui devenue une simple marionnette qui s’accommode bien à ce rôle qu’à celui de Président de la République de l’Ukraine.

Oui, une vrai marionnette des oligarques et bien d’autres néo-nazis ukrainiens, y compris des américains.

Amadoué par son succès en tant qu’acteur, Zelinsky n’a pas où ne mesure pas l’ampleur de sa mission de Chef de l’Etat  incapable de tenir ses engagements électoraux et d’appliquer les resolutions des « accords de Minsk ». Il a au contraire donné l’opportunité aux américains et ses vassaux de l’OTAN de le manipuler à leurs guise contre Vladimir Poutine et de déstabiliser la Russie.

Oui, c’est triste et malheureux pour ce pays que j’ai connu pendant la période soviétique, un pays aux multiples potentialités mais qui sombre lentement vers l’abime.

Oui, Zelinsky est un instrument de l’occident contre son voisin immédiat  la Russie, car comment comprendre qu’un Chef de l’Etat puisse prendre des décisions impopulaire contraire à son statut. Pour exemple, son récent décret portant sur la suspension de certains médias, prétextant des motifs tout aussi fallacieux que l’attitude des sois disant des grandes démocraties.

Ces derniers préférant se taire face aux dérives de leur protégé et de faire un tôlé sur les décisions de justice russe à l’encontre là également de leur protégé russe  Alexeï Navalny prêt à livré son pays à « l’ennemie ».    


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès