• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jjwaDal jjwaDal 10 février 16:40

« C’est l’imprévisibilité qui désarçonna un monde habitué à tout anticiper ». Vous êtes sérieux ?...
Il n’aurait pas été possible de prévoir qu’un système de santé au bord de la rupture, de nombreux hivers, face aux maladies hivernales et fonctionnant aux limites du point de rupture, exploserait littéralement à la première épidémie substantiellement plus méchante qu’une grippette ?
Au contraire, c’était à la fois très prévisible et inévitable.
Vous ajoutez l’amateurisme de ne pas prévoir ni stocks de consommables, ni productions locales et vous avez la recette d’un désastre programmé longtemps à l’avance. Et si l’outil de production chinois avait été durablement paralysé, on faisait quoi ?...
J’aurai aimé voir un pays (en dehors de la Chine) disant à sa population de prévoir sur une semaine de constituer des stocks vitaux pour tenir 3 semaines ou un mois confiné (aucune sortie dans l’espace public), frontières fermées.
La fraction gérant les fonctions vitales (médicales, fourniture d’énergie, police, etc) équipée, tracée, dépistée et au sortir de ce black out d’un mois, un dispositif aux frontières pour gérer les flux entrants.
Le libre échangisme général et les flux tendus ont décidé qu’il n’en serait rien. Ce sera donc long et douloureux. Qui pouvons-nous ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès