• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Coriosolite 15 février 13:14

@Eric F
Bonjour,
Quelques précisions en complément de votre message.

Les capacités de production et les mises sur le marché sont deux choses différentes mais qui peuvent varier selon des critères politiques (mises sur le marché) ou des critères techniques (capacités). 
Les pays producteurs ont joué à plusieurs reprises sur les mises sur le marché, en augmentant ou en diminuant les quantités de pétrole vendues pour agir sur les cours.
Les capacités de production pour un même producteur sont également variables dans le temps : le taux de récupération -ce qu’on peut extraire d’un puits sachant qu’il reste toujours du pétrole dans un puits a pas mal augmenté grâce à de meilleures techniques : forages multiples, injection d’eau, etc..

Le pic pétrolier une fois atteint n’est pas immédiatement synonyme de déclin de la production. La production d’un champ pétrolier peut arriver à son pic et se maintenir au même niveau sur un « plateau » pendant longtemps.
Idem pour la production mondiale : le déclin d’un producteur ou d’une région peut être compensé par de nouvelles découvertes cf. les USA.
En fait on ne peut pas prévoir un pic, que ce soit sur un puits, régional, national ou mondial.
On ne peut que s’en apercevoir qu’après coup si malgré toutes les tentatives d’augmenter la production (locale ou mondiale) par des améliorations techniques ou de nouvelles découvertes de champs pétroliers, la production stagne ou décroit et ne peut plus suivre la demande.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès