• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Étirév 16 février 09:01

« Macron est nourri par la puissance de l’argent qui le protège et le maintient à la tête de l’Etat. »
En effet, mais n’oubliez pas que si Macron est actuellement là où il est, c’est grâce à la majorité d’ignorants et d’imbéciles qui continuent d’aller voter « démocratiquement » (ce qui est une illusion en réalité*), et systématiquement sans jamais lire de programme électoral, ne se fiant qu’aux apparences (qui sont souvent trompeuses) et aux propos (souvent démagogiques pour ne pas dire mensongers) des candidats dans les médias ; ne tentant jamais de comprendre sérieusement, en dehors des « discussions de comptoir » ou des débats pitoyables « hanounesques », pourquoi la situation économique et sociale s’aggrave malgré l’existence du régime démocratique moderne, si cher à nos élites, et qui date des « Lumières ténébreuses » de la révolution de 1789, et ancêtre des révolutions « Soros ».
Non, aujourd’hui, dans un souci de conservation de ses habitudes mesquines et de son petit confort médiocre, « l’homo consommatus », volontairement et ridiculeusement masqué, est bien trop occuper, d’une part, à courir frénétiquement et quotidiennement les boutiques afin d’acheter n’importe quoi pourvu que les prix soient bas ; des boutiques devenues de véritables « temples » de la consommation que la « démocratie » favorise, au détriment des bibliothèques et des maisons de la culture, derniers vestiges des établissements culturels français des banlieues du XXème siècle, quasiment disparus aujourd’hui, et dont la mise à mort date de l’entrée en fonction du ministre de « l’aculture » des années 80, jack lang, le ministre du « tag et du rap ».
Et d’autre part, « l’homo consommatus » ne porte son regard que vers ses « pompes », c’est-à-dire porté de haut en bas, en direction de son petit écran de téléphone portable, à l’image de son petit esprit étriqué, aussi égocentrique que narcissique, et délaissant ainsi les « Étoiles » et finalement son salut...
En 2022, il ne serait pas surprennant qu’à force d’abrutissement accepté, par paresse intellectuelle surtout, une majorité se déplace encore dans les urnes, et élise à nouveau, et « démocratiquement », une des pires canailles présidentielles que la France ait connu ses dernières années, en raison d’une mémoire systématiquement trop courte, et sous le pretexte de comparaisons idiotes avec les résultats d’un Macron.
Il ne serait pas étonnant, non plus, que cette masse inculte et confuse choisisse un candidat et agent « communautaire », à la langue fourchue, car détaché de sa tradition comme tous ses « con-génères », qui, depuis quelques années déjà, dans une préparation patiente, aussi rusée que bruyante, et avec l’approbation des médias complices du pouvoir, remue les plus bas instinct des français, et tente de dévier une colère légitime d’un peuple souffrant car subissant inlassablement des décisions de plus en plus ineptes d’une petite élite corrompue et souvent à la double nationalité, vers une communauté de français issue de l’immigration et autant en souffrance que celle issue « de souche » et/ou depuis longtemps installée sur le territoire français.

*La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès