• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Oui j’avais « senti » que la blessure devait être grave et même au-delà.Les deux chemins choisis que sont le bénévolat pour des causes si importantes et le passage en analyse sont certainement les bons. Reste que la peine vécue et surtout subie ne peut pas s’en aller. Mais l’analyse vous aidera probablement à vivre avec, ce qui ne constituera nullement un renoncement ou un oubli malsains. Courage.

PS : deux mots en plus pour vous dire qu’il se trouve que je sais qui est le Préfet FAUGERE et que j’ai par ailleurs, et cela n’a aucun rapport, passé pas loin de 5 ans en Alsace comme DRH du leader mondial de la construction des porte-voitures ( 1993-1997 )


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès