• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


En y réfléchissant, tout cela est bien beau, mais restera une utopie. Prenons le cas de la fameuses ère du verseau qui parlait de fraternité, d’égalité, liberté. Le plus étrange, c’est que le signe représente Ganymède. Ce n’est pas rien : la seule relation homosexuelle de Zeus. En réalité ce système est homophile comme la Grèce antique démocratique fut patriarcale (excepté Athéna et une vague philosophe du nom de Mélanippe). Les hommes dormaient ensemble dans des dortoirs et s’occupaient dé l’éducation des enfants. Ce n’est pas par hasard que les nazis se sont inspiré de la Grèce. KKK : Kinder (GPA), kûche en kirche. Toutes les fratries égalitaires ont toujours eu un fond homophile, anti famille et couple hétéro-sexuel. Le signe du verseau est par essence fraternel et homophile. Ce n’est pas par hasard que l’arrivée de l’hétérosexualité fut représentée par Pandore...... Tout cela ressemble à la quadrature du cercle..... Lire Eros et anteros. Voici en résumé (sous entendu : le sexe, c’est la guerre,...). Pour point de départ de cette étude de la psycho-sexualité et du désir, l’antagonisme entre l’aspiration au bonheur individuel et l’aspiration à se fondre dans la collectivité, antagonisme qui traduit l’opposition dialectique du narcissisme et de l’érotisme. Autrement dit, les auteurs se demandent comment situer la sexualité d’un couple, susceptible d’élaborer un désir sexuel réciproque, par rapport au principe de plaisir du groupe qu’il soit familial ou social…

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2014-3-page-884.htm


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès