• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Traroth Traroth 10 mars 14:45

@Captain Marlo
Mais c’est tout à fait compréhensible, au contraire. Il y a en France des politiques et des partis qui se disent de gauche, prennent le temps de parole de la gauche, les dons des gens pensant aider la gauche, et finalement les voix des gens de gauche, mais qui ne sont pas de gauche.

Pour vous dire d’où je parle, j’ai voté Montebourg à la primaire du PS en 2012. Mais entre temps, il a été ministre, et j’ai eu l’occasion de l’écouter à plusieurs reprises à des conférences, et je suis désormais persuadé que ce type n’est pas fondamentalement différent d’un Hollande ou d’un Valls. Il est sans doute plus intelligent que Valls, même si là, il n’y a pas beaucoup de mérite, mais il ferait la même politique qu’eux s’il était élu président. Et je pense que la même chose vaut pour Jadot. Le PCF, lui, n’est plus qu’un croupion du PS moribond.

Le véritable rôle de tout ce petit monde est de faire croire aux citoyens qu’il n’y a pas d’alternative, antienne néolibérale bien connue depuis qu’elle a été formulée explicitement par Thatcher. En d’autres termes, d’empêcher des forces politiques réellement de gauche d’accéder au pouvoir, qu’il s’agisse de Mélenchon ou d’un autre.

Quand ils donnent à penser que la gauche française est nulle, ce n’est pas un accident. C’est une des manières de remplir cette mission, la plus désespérée, ce qui donne à penser que ça ne fonctionnera plus longtemps. Ca fait longtemps qu’il n’y a plus de socialiste au PS, plus de communiste au PCF, et si Jadot arrive au pouvoir, à la fin de son mandat, il n’y aura plus d’écologiste à EELV.

Quand ils arrivent au pouvoir, ils font tous la même politique, qui est la même que cette de LR ou LREM, même si Macron est allé bien plus loin que les autres dans la destruction. C’est une politique nationale-libérale, autoritaire et mettant l’accent sur les épouvantails sécurité et immigration, tout en pratiquant une destruction sociale qui finira par entraîner une catastrophe dans notre pays. Le PS appelle ce national-libéralisme « social-libéralisme », EELV l’appelle « capitalisme vert », le résultat est le même. On prend aux pauvres pour donner aux riches.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès