• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


EL Yagoubi 9 mars 21:48

Absolument oui. On meurt mal en France est une vérité sociologique violente. Je pense à celles et à ceux qui au nom de « soins », leur vie est pulvérisée dans un silence violent. Beaucoup sont jeunes. Ce sont des femmes et des mamans pour des diagnostics psychiatriques fallacieux et des délations du voisinage corrompu se sont mis-es en hospitalisation psychiatrique forcée avec des « drogues » imposées comme « soins » jusqu’à la dernière seconde de leur vie. Je cite le cas de ma compagne tuée par des traitements psychiatriques imposés à Aix-en-Provence à l’age de 43 ans en dépit des alertes à tous les niveaux hiérarchiques des services concernés. Le certificat établi par le service de la médecine légale en 2014 est sans appel : « Défaillance respiratoire aux surcharges médicamenteux ». Et autres. Pour plus d’information : https://cvjn.over-blog.com/2016/02/nathalie-texte-explicatif-cvjn.html

Merci de laisser ce commentaire passer sans encombre. Il y a ce lien qui renvoie aux détails de ces horreurs institutionnalisées.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès