• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean Dugenêt Jean Dugenêt 23 mars 21:14

@cettegrenouilleci
Je ne sais pas. Ce texte était prévu pour un débat interne à l’AGIMO. J’ai finalement décidé de le proposer à AgoraVox mais il est vrai qu’avec 6 interventions c’est un peu long. Je vais essayer dans les commentaires de faire ressortir ce qui est important. En fait je suis d’accord avec les deux courants qui s’expriment ici et qui ont de petites divergences. Je suis en désaccord avec les 2 autres dont il est question. Je ne parlerai ici que de l’un d’eux : le PTS.

Le PST est proche du NPA. Ils interviennent comme tendance dans le NPA. C’est la tendance « Revolution Permanente ». Dans l’article Alejandro Bodart souligne l’incohérence du PST qui refuse sa proposition de regrouper les 4 organisations qui discutent dans un grand parti avec 4 tendances alors qu’ils acceptent en France d’être une tendance du NPA. Mais, plus que l’incohérence, l’essentiel et dit par Mercedes Petit :
"Les camarades français du PTS font partie du NPA depuis des années, tandis que le NPA soutenait Chávez et Syriza. Castillo (militant du PTS) a déclaré aujourd’hui, et a persisté dans sa déclaration, qu’ils sont dans le NPA « pour mener la bataille pour le transformer en parti révolutionnaire ». Camarade Castillo, dans le NPA, la majorité sont des mandélistes et seront des mandélistes, ils ne seront jamais révolutionnaires. […] Ne vous faites pas d’illusions sur le fait qu’à un moment donné, le NPA va se transformer en parti révolutionnaire. […] ".

L’expression « mandélistes » ne veut pas dire grand chose. Ernest Mandel a dirigé ce courant au plan international pendant des années. C’est sous sa direction que tous les partis comme le NPA ont soutenu systématiquement tous les mouvements qui avaient une certaine popularité comme Chavez et Syriza (avant il y a eu Ho Chi Minh et Che Guevara...). Ils ne se remettent jamais en question lorsqu’ils constatent ensuite que cela abouti à ces échecs. Toute leur attitude c’est "c’était beau, et généreux. On y a cru. Ca a raté. C’est pas de chance.

C’est triste et c’est dommage mais on eu raison d’être avec eux. La prochaine fois on recommencera« .

Ils ne tireront jamais le bilan de ce qu’est un gouvernement de front populaire. Ils ne savent pas qu’il faut au besoin dans ce cas être à contre-courant de l’enthousiasme populaire. Le »ils vont trahir" est une certitude. Il n’y a pas à être surpris.

Si demain, en France, Mélenchon, candidat unique, était élu. Il y aurait assurément un grand enthousiasme. Nous savons nettement qu’en restant dans l’UE il ne faudrait rien attendre de bon. Les dirigeants du NPA n’ont pas compris cela et ils ne le comprendront jamais.

Je te remercie de ton soutien.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès