• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Chantal Enguehard Chantal Enguehard 29 avril 2007 13:53

Je pense que je me suis mal expliquée car je ne confonds pas la transparence des données et celle du programme de vote.

vous dites « La connaissance du code permettrait à tout un chacun de vérifier que les algorithmes utilisés ne sont pas disfonctionnels et d’y remédier le cas échéant ».

Dans cette phrase vous oubliez deux faits

1 - tout un chacun ne peut pas vérifier les algorithmes. Cela demande d’avoir des compétences en informatique, ce que n’ont pas tous les citoyens.

2 - Il est impossible d’être certain que c’est bien le code ouvert qui est lancé sur un ordinateur de vote. C’est-à-dire que le programme ouvert (vérifié par ceux qui ont des connaissances suffisantes en informatique) peut être présent sur l’ordinateur de vote, mais c’est un programme éxécutable issue d’un autre programme source qui est éxécuté. En allant un tout petit peu plus loin, le compilateur utilisé doit aussi être vérifié et il faudrait prouver que c’est bien le compilateur vérifié qui a été utilisé. Tout cela devient très complexe.

Il faut comparer ces difficultés à la qualité et à la robustesse de la transparence du vote papier : un enfant de 10 ans peut comprendre le vote et le dépouillement et le surveiller, nul besoin de connaissances autres que le bon sens.

J’espère que ces explications vous éclaireront mieux que mon précédent commentaire. smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès