• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


@Pierre

Votre analyse est militairement valide mais ne tient pas en compte la doctrine de Poutine.

En fin joueur d’échecs, il ne mettra que le strict minimum en oeuvre pour écoeurer les ukrops.

Puis leur fera un grand sourire en disant que la table des négociations reste ouverte...

Il ne reculera pas d’un dixième de millimètre, et les ukrainiens vont se taper dans un mur d’acier.

Si les Russophones devaient être menacés, l’Ukraine risque la même chose que dans les républiques sécessionnistes, avec le soutien actif de la Russie.

Poutine n’est pas un va-t-en-guerre, mais il vaut mieux ne pas essayer de jouer avec les couilles de cet imposant voisin.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès