• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JP94 19 avril 18:21

@titi
Vous pourriez nous donner vos sources juridiques au lieu de marcher à l’esbrouffe ?

D’abord, l’Armée russe était déjà en Crimée, c’est dans les statuts internationaux.
Elle n’a donc pas violé une frontière.
Comment expliqueriez-vous, avec un minimum de logique, sa présence instantanée, sans guerre, sans affrontement avec le maître américain ni l’OTAN si elle avait envahi la Crimée ? Ayez, je vous prie, un peu de logique !

Ensuite , d’où tirez-vous cette formulation si peu juridique de « référendum sous influence étrangère » ? de la bouche de Biden ? 
Moi, j’ai croisé des Criméens de l’armée ukrainienne (ingénieurs militaires) , eh oui ! et dans quelles circonstances ? eh bien avant le référendum, ils ont dû fuir la Crimée ...car le coup d’Etat fasciste les mettait sous la coupe d’un pouvoir factieux fasciste... et ils auraient désobéi aux fascistes plutôt que de tuer des Russes ! 
Du reste ils parlent et écrivent russe comme tous les Ukrainiens. On parle le surjik ou d’autres dialectes russo-ukrainien, en Ukraine, mais seul le russe et l’ukrainien de la partie la plus occidentale, s’écrivent.
Quant aux nationalistes qu’on croise à Paris 13ème le long du métro, ils ne maîtrisent même pas l’ukrainiene tout en vous interdisant de parler russe.J’y suis allé ( il y a un petit commerce qui fait la navette entre Kiev et Paris).
Le gars fait la grimace et réclame qu’on parle ukrainien, seulement son ukrainien est plein de fautes, il ne le maîtrise pas : l’amie russe ( russo-ukrainienne) le reprend et la tance vertement en bon ukrainien : arrête ton cinéma, tu ne sais pas parler ukrainien et ça m’écorche les oreilles et me fatigue de corriger toutes tes fautes ; on va parler russe ! 
et le gars, tout penaud, s’est écrasé et a parlé russe...
J’ai d’autres anecdotes similaires, sur la bêtise des nationalistes incapables de maîtriser l’ukrainien et qui vous interdisent de parler russe...ça ne date pas d’hier : déjà en 1994, à Kiev, les spectateurs d’un cinéma, ukrainiens, ne parlaient pas l’ukrainien et le film projet au festival était en ukrainien non sous-titré... une autre amie, russe, mais mariée à l’élite juive ukrainienne, le parlait et a dû traduire pour les autres ! 
oui, le comble, c’est que c’est l’élite juive qui a remis l’ukrainien à l’honneur ... et qui pour une bonne part, a dû fuir l’Ukraine non seulement russophobe, mais avant tout fasciste et se réclamant de l’Occupant allemand et ses affidés bandéristes !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès