• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JP94 21 avril 22:12

Mais la colonisation par cet anglais de pacotille a une vocation idéologique : il y a un livre du philosophe britannique Maurice Cornworth, l’Idéologie anglaise ( Delga)

Amazon.fr : maurice cornforth qui l’analyse ab ove.

Dans les entreprises telles que Peugeot, on fait les pubs en anglais pour produire un effet sur nous autres ...une pub à l’envers puisqu’on ne parle pas l’anglais et surtout on contraint les salariés français en France, à communiquer au sein de l’entreprise, entre eux, en anglais !

ce qu’il y a derrière c’est le « management » à l’Américaine..

Pour recruter les ingénieurs dans les entreprises françaises, on exige qu’ils sachent parler l’anglais et là on touche le fond : les recruteurs sont des fils-à-papa qui non seulement ne sont pas des ingénieurs ( c’est tout de même mieux pour savoir si on recrute le bon, mais en plus, ne maîtrisent absolument pas l’anglais, et le pire, ignorent les transcriptions de spécialités et les traductions de diplômes entre anglas et français : ainsi, mon fils s’amusait à leur répondre une longue tirade en anglais qu’il maîtrise  ayant étudié à l’étranger en anglais 4 ans  à laquelle l’autre ne comprend rien. Seulement, cet autre ne comprend pas que la spécialité d’ingénieur rédigée en anglais correspond à celle requise pour la fonction donnée en français et il prétend que ça ne correspond pas : la nullité très bien rémunérée pour ne pas savoir recruter le bon ingénieur au bon poste...

Effectivement, tous nos dirigeants de grandes entreprises, nos journalistes et nos présidents sont d’abord cooptés et adoubés par la French American Foundation...et deviennent les « young leaders », belle ingérence et ne nous étonnons pas de la casse industrielle en faveur du deus ex machina.

Traduire de l’anglais est un bien curieux métier de nos jours, puisque tous les bons livres écrits en anglais ont été écrits et qu’il n’en paraîtra pas de nouveaux.

Ou alors il faudra retraduire les bons.

Une amie qui passa le CAPES d’anglais eut je crois à traduire en thème (!) la Disparition ( de Pérec ) je ne sais pas si les e étaient prohibés ...

Mais j’incite Mr Male Rider à s’y essayer !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès