• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


phan 9 mai 14:50
« Près d’un tiers des soldats de la Grande Armée de Napoléon partis combattre en Russie ont été victimes d’infections et de fièvres transmises par les poux, selon de nouvelles analyses menées par une équipe franco-lituanienne sur des ossements de soldats retrouvés en Lituanie. Ce qui restait de l’armée napoléonienne, durement éprouvée par cette guerre à l’Est, a battu en retraite à Vilnius, en décembre 1812. C’est là qu’une fosse commune abritant les restes de centaines de soldats de Napoléon a été mise au jour en 2001. Des chercheurs du CNRS ont ainsi pu confirmer que le typhus, la fièvre des tranchées et la fièvre des poux avaient fait des ravages parmi ces hommes.
En analysant des échantillons de terre, de tissus et de dents prélevées sur les ossements, l’équipe de Didier Raoult (CNRS-Université de la Méditerranée) a trouvé les traces de trois pathogènes transmis à l’homme par les poux  : Borrelia recurrentis responsable de la fièvre récurrente à poux, Bartonella quintana responsable de la fièvre des tranchées et Rickettsia prowazekii, agent du typhus. »

Éliminer les poux, c’est possible, mais ce n’est pas autorisé !
Un médicament existe, nous révèle le Pr Raoult : il est très efficace, pas cher et sans danger, mais il n’est pas autorisé pour cette indication : l’ivermectine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès