• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


nemesis 17 mai 17:45

Le problème avec le Maghreb c’est que tous jeunes veulent être généraux.

Comme l’armée mexicaine, il n’y aurait que des généraux et de simples soldats avec très peu de sous-off.

A Alger dans les années 70, il y avait une seule école formant les techniciens à Oued Smar ( entre El Harrach et Dar el Beida).

Ce pays comme les voisins manque cruellement de techniciens pour faire la maintenance. Quand une machine était en panne, on demandait un Bon de l’Administration pour en retirer une neuve au Parc d’Exposition.

J’ai vu des engins de chantier (de couleur jaune) neufs abandonnés pendant des année à Oued Smar ou à l’entrée de Boufarik dans un champ à gauche quand on arrive d’Alger.

A Rabat, les étudiants en BTS - Mécanique venaient en costume cravate le jour de l’examen de Travaux Pratiques où il faut manipuler des outils dans le cambouis !

Kif-kif en Tunisie.

Les seuls bons mécanos auto que j’ai rencontrés à Alger ou à Meknès étaient des rapatriés de France. Des gars super-sympas, de vrais professionnels.

« rapatriés » : c-a-d. Algériens/ Marocains de retour au pays smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès