• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eddofr eddofr 2 juillet 14:44

La nature est injuste et inégalitaire, il y a les proies et les prédateurs, les symbiotes et les parasites, les aléas climatiques, ...

Le propre de la société humaine est de réduire les injustices et de produire un minimum d’égalité (un socle), pour que les hommes puissent vivre ensembles.

Parce que pour vivre ensembles, les hommes ont besoin d’intérêts communs, d’égalité et de justice

Qui accepterait de faire le rabatteur dans une chasse si seul celui qui tient la lance aura droit au gibier ?

Qui accepterait de labourer la terre sans pouvoir s’en nourrir ?

Pour fonctionner « correctement », la société humaine ne doit pas créer d’injustice ou d’inégalité supplémentaire, il y en a déjà assez au naturel et c’est contre productif.

Certes la société humaine ne peut pas supprimer toutes les injustices, ni toutes les inégalités. Comme disait Coluche, « si tu es noir, moche et petit, tu sera moins égal que les autres ».

Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’en matière de retraite, les deux camps, pour et contre la réforme sont mus par la même volonté de corriger une injustice :

Les pro-réforme veulent corriger l’injustice entre les différents régimes de retraites des travailleurs (salariés, fonctionnaires, indépendants, libéraux, ...).

Les anti-réforme veulent corriger l’injustice entre les travailleurs et les « nantis », ceux qui n’ont pas besoin de retraite, parce qu’il n’ont jamais eu besoin de travailler de toute leur vie (ou si peu).

La plus grande cause d’inégalité et d’injustice « non naturelle », ce n’est pas les différence des régimes de retraite, c’est l’héritage (qui transforme certains héritiers en une caste parasitaire qui profitera toute sa vie du travail des autres)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès