• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


McGurk McGurk 23 juillet 19:29

On s’en moque de la sixième ou de la douzième. Le problème central, c’est bien la « république » (pas de grand « r », elle ne le mérite pas !).

Concept embryonnaire, incertain, indéfinissable et, surtout, pas forcément synonyme de démocratie.

Tant que le peuple n’est pas la base du pouvoir, toute assemblée de représentants, toute institution quelle qu’elle soit sera inévitablement corrompue au fur et à mesure.

Tant que le pouvoir se vautrera dans le luxe et l’immunité, aucune démocratie ne verra le jour en France (ni ailleurs d’ailleurs).

Tant que le vote sera considéré comme une finalité, l’aboutissement de la démocratie,notre propre destin continuera à nous être volé.

Personne ne doit, même un président, échapper à la volonté du peuple ni même à la justice.

Aucune entreprise, gouvernement/groupement/institution étranger(e) ne devrait avoir le pouvoir ni même le droit de nous contraindre ni de nous dire ce que nous devons/devrions faire.

Sans bouton d’éjection/de sanction des élus, sans reconnaissance du vote blanc, sans référendum provoqué par les électeurs, vous pouvez créer autant de républiques que vous voulez ça n’aura aucun effet.

Sans système viable de retraite et de santé, d’équilibre des richesses, sans accompagnement efficace et adapté à l’emploi (pas cette merde de Pôle emploi), les dissensions resteront.

Impossible ? Non. Nous n’avons pas besoin d’hommes exceptionnels pour construire ce « rêve » mais de citoyens intègres et fidèles aux envies des Français pour le bâtir.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès