• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jjwaDal jjwaDal 5 août 22:45

@alinea
On n’a jamais été en démocratie avec une Constitution organisant l’asservissement du peuple comme texte fondateur.
La trame générale de leurs prises de décision on l’a je pense. On n’a déjà plus de chefs d’Etats vu qu’ils sont devenus inutiles largement (dans l’U.E. ça crève les yeux). Donc on a des préfets de région (rien de plus) doublés de gestionnaires.
Pour l’essentiel, vu la complexité des dossiers sur lesquels ils doivent décider et comme ils sont inexperts dans quasiment tous les domaines (sauf le talent pour se faire élire) ils signent en bas de page mais ne décident de rien. Je veux dire qu’entre les contraintes européennes, celles de l’OMC et les conseils prodigués par des experts empêtrés dans des conflits d’intérêts avec la grande industrie ils sont sous influence massive. C’est un effet collatéral de la religion instituée pour transférer massivement l’expertise du public au privé. Beaucoup l’ont dit, ils sont dans des bulles hermétiques à la réalité et influencés par des personnes qui ont un agenda qui ne peut être le bien public.
S’ils tranchent après avoir écouté une version tronquée et orientée de nos connaissances sur cette épidémie par ex, ils ne sont que les effecteurs et non les décideurs. Après on rentre dans le domaine de la psychologie humaine et le profil psychologique de notre préfet de région a été bien détaillé par Lordon ou les Pinson-Charlot. On est face à quelqu’un qui a une très haute opinion de lui même et un mépris à peine caché pour le peuple. Pour aller jusqu’à dire que « l’élection appartient à une époque révolue » (en substance) , sa conception monarchique du pouvoir (de droit divin, divin marché bien sûr) se voit juste un peu mieux en cette occasion.
Un « ancien » me faisait remarquer qu’il a fait 21 mois en Algérie quand il était jeune et qu’on ne lui avait pas demandé son avis. Le monde est ainsi depuis la préhistoire, on a les meneurs, les suiveurs et les autres. Les « autres » ont toujours été des cibles des deux groupes pour des raisons évidentes.
Ce sont les Lois de la Physique (la Nature) qui feront s’effondrer le système car ce sont les seules qu’on ne peut corrompre.
Nous avons perdu le contrôle dans tellement de domaines qu’on est dans l’acharnement thérapeutique pour sauver le système. Tant pis pour les générations futures, pour les autres espèces, pour l’environnement, pour les plus pauvres sur la planète. Nous changerons de paradigme quand il sera trop tard pour éviter l’essentiel des dégâts humains.
« Il faut avoir le courage de lutter pour ce qu’on peut changer, le courage de subir ce qu’on ne peut changer et surtout la sagesse pour faire la différence entre les deux catégories ». Tout a toujours été là.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès