• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


I.A. 9 août 19:07

@sylvain

« l’époque a changé . Aujourd’hui un homme qui désobéit sera enregistré, filmé et mis sous archive . Passé le moment commun, le moment de tension on se rappellera de lui . Il le sait, tout le monde le sait . »

Bien vu.

Raison pour laquelle il s’agit d’analyser finement la situation, avant d’appeler à la mutinerie :

  • selon la conjoncture, le meneur pourra être gravement sanctionné quelques mois plus tard, ou à l’inverse, élevé au rang de héros de la nation, au point d’être appelé à jouer un rôle dans la réorganisation politique
  • s’il n’y a aucun meneur, alors effectivement, leur vile obéissance sera diluée entre tous... C’est la voie des majorités : pleutres parce qu’elles sont le plus grand nombre. Le fardeau des courageux étant, inversement, leur petit nombre.

Mais raison pour laquelle, aussi, le donneur d’ordres doit, lui plus que tout autre, analyser finement la situation, avant de donner ses consignes  parce que lui également sera enregistré, filmé et gardé en mémoire (au moins biologique).

Vous me direz que c’est précisément pourquoi ils se contentent de donner des consignes orales à un collaborateur, qui lui-même transmettra oralement ces consignes à un troisième homme... Et vous aurez raison. Ils sont plus lâches encore que les majorités.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès