• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Durand Durand 18 septembre 09:55

C’est bien de critiquer le carbocentrisme du GIEC mais l’élévation rapide du niveau des océans ainsi que le déficit pluviométrique (désertification) dans de nombreuses régions du monde ont d’ores et déjà des conséquences catastrophiques pour une partie de l’humanité et donc pour toute l’humanité...

Il ne s’agit donc pas de se contenter de réfuter les thèses du GIEC mais de réfléchir à d’autres causes possibles de cette réalité climatique. 

Pour ma part, je pense que nous souffrons d’une altération – un déficit – d’origine anthropique du cycle général de l’eau et des petits cycles locaux de l’eau. Sous cet angle de vue, de nombreuses solutions apparaissent clairement, des solutions tout-à-fait à notre portée pour dynamiser les cycles de l’eau en retenant l’eau douce sur les terres émergées de façon à maximiser l’évaporation et donc les précipitations.

La quantité d’eau sur notre planète est constante... S’il y en a trop dans les océans, c’est qu’elle manque ailleurs.

..


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès