• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bertrand Loubard 9 octobre 13:47

@Xenozoid
Je ne pense pas avoir sous-entendu que Kagamé avait ou n’avait pas de choix et de quel choix pourrait-il, d’ailleurs, s’agir ?. Non, je ne crois pas que, dans le cas « Kagamé », il y ait une question de choix. Son attitude, sa stratégie et ses tactiques sont congénitales. On ne choisit pas ses gènes. Il s’agit selon moi de la manifestation d’une tare dont sont affligés tous les tyrans, « ceux qui prennent le pouvoir d’une manière usurpatrice », ceux que les philosophes estiment « qu’ils ne peuvent maîtriser leur passion ». Et c’est ce que tous les tyrans invoquent : celui du bien du peuple pour justifier tous leurs crimes. « There is no alternative » (TINA), donc pas de choix possibles mais bien une nécessité inéluctable. Qui serait-il, lui Kagamé, s’il n’avait pas arrêté le Génocide ?
Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès