• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jjwaDal jjwaDal 21 décembre 2021 16:33

Et puisqu’on est entre nous et qu’on peut encore être francs sans risquer la prison. On devrait tous se souvenir des débuts de l’histoire du SIDA. Il existait dès 1958 (potentiellement avant) dans l’actuelle République du Congo. Il apparaît officiellement dans la communauté « gay » aux USA en 1981. Dès le départ les médecins de terrain ont compris que les patients décédaient de maladies opportunistes dont la PCP (Pneumocystis carinii pneumonia) et un médicament connu et bon marché, le « Bactrim » était efficace en prophylaxie. On le savait depuis 1977. En 1989, un groupe de travail expert s’est réuni pour examiner les connaissances concernant ce médicament dans la lutte contre cette maladie opportuniste du SIDA. 31 000 citoyens étaient morts (de PCP) sans avoir pu en bénéficier et l’accord pour son utilisation arrivait alors que les antiviraux (molécules récentes et très chères) avaient alors occupé le terrain, rendant la molécule largement inutile. Un sénateur US interpellait Fauci récemment sur ses déclarations de l’époque concernant ce produit. 40 ans plus tard on a droit au même scénario.
Ok, si la vague « Omicron » devait être ce que les Cassandres prédisent, comme il est matériellement trop tard pour les protéger (y compris de force), les millions de non vaccinés, ou bien on les laisse crever (option n°1) ou on laisse les médecins leur proposer en prophylaxie comme en soins l’Ivermectine (au lieu du Doliprane) par ex selon le protocole éprouvé par la « FLCCC ». Le pire pouvant arriver (pour les laboratoires et les gouvernements) est que ça marche, comme cela a été démontré ailleurs. Je fais le pari que dans 12 ans (comme pour le « Bactrim ») la science mainstream admettra que des molécules sans danger , archi connue et bon marché, auraient pu faire l’affaire. Et bien sûr on aura trouvé mieux dans l’intervalle et beaucoup plus cher.

Quand des dizaines de milliards d’euros/dollars sont en jeu, l’assistance à personne en danger est une notion pour les enfants de coeur. On en est là.
The same old song...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès