• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ifelhim 11 mai 2007 19:01

@ Christophe

Je comprend bien. Ceci étant, j’ai tendance a penser que Sarkozy a adopte une posture « tranchante », qui rompt avec les non dits de Mitterrand ou Chirac mais qu’il sera plus nuancé dans les faits.

Sarkozy a fait ce que la gauche se refuse à faire (ce qui d’ailleur en passant a dû leur couter les élections, en admettant un peu tard certaines erreurs ou maladresses), dire tout haut certaines choses qui, non nuancées par de mutliples précisions, peuvent amener à penser qu’il flirte avec le FN ou est un fasciste potentiel.

La gauche en voulant être humaniste et tolérante a oublié aussi ce travers, mais dans le sens opposé. Comme Chirac n’a pas rétabli l’équilibre, Sarkozy s’y est collé, quitte a heurter.

La critique de Mai68 en est une illustration, il s’agit de rappeler qu’aucune société ne fonctionne sans une minimum d’ordre, de discipline. Vous dites que la proximité de cité ne pose pas de problème, mais j’ai l’illustration inverse près de chez moi avec des jeunes qui viennent boire leur bière dans des espaces publiques et au lieu de jeter les bouteilles dans le contener prévu cet effet (qui est à moins de trente mètres) s’amusent à les briser. D’autres plus âgés viennent faire leur barbecue et laissent toutes leurs ordures (et ne vous avisez pas de les dévisager, même si vous êtes une gamine de 14 ans qui ne connaît pas les « codes »). Et certains de ceux-là mêmes disent ensuite : les policiers ne nous respectent pas. Mais eux-mêmes font-ils des efforts de respect d’autrui, du bien publique ? Les parents n’ont-ils pas été laxistes (voir de mauvais exemples) ?. Ces mêmes parents ne sont-ils pas, comme par hasard, pour une bonne partie, de la génération mai 68 (d’où le risque d’amalgame) ?

J’ai donc la faiblesse de croire que Sarkozy rétabli l’équilibre en exprimant l’excès inverse. Mai 68 n’est pas réellement allé jusqu’au bout des slogans, je pense que Sarkozy, c’est pareil.

Juste un illustration : n’est on pas allé trop loin en mai 68 avec « tout est permi » (ou presque) comme slogan lorsque l’on voit depuis quelques années, les psy qui viennent dire : si on aime ses enfants, il faut savoir dire non et s’y tenir ? Mai 68 a apporté de bonnes idées mais ça n’est pas pour autant que tout est bon a garder.

Ce « mais » manque cruellement car depuis trop longtemps. L’élection de Sarkozy, c’est l’expression de tous ces « mais » qui manquent depuis 25 à 40 ans.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès