• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Franchounet 20 juin 2022 16:53

@Nicole Cheverney

La 3 et 4ème Républiques ont été des modèles d’instabilité politique, de renversements d’alliances, alternés avec des situations d’immobilisme, de no-décision.
Les années 30 nous ont très mal placés pour la 2nde guerre mondiale.
La 4è a été aussi une catastrophe, avant et pendant la guerre d’Algérie. Mendes-France, Mollet, Faure, Bourgès, Gaillard se sont plantés en voulant garder l’Algérie française. Il fallait s’en débarrasser au plus vite. Même De Gaulle n’a pas été clair au début de sa prise de pouvoir. Pour s’en sortir, il fallait un pouvoir fort et stable ... que le peuple a accepté. Si vous pensez que De Gaulle s’en n’est pas sorti honorablement, qui aurait fait mieux ? A son arrivée, nous étions dans la m... jusqu’au cou. On ne pouvait pas s’en tirer sans grand dommage, que ce soit pour les musulmans algériens, les colons européens, les harkis, les militaires indépendantistes,... 
Il y avait une trop forte incompatibilité entre la civilisation européenne et la musulmane : cela ne pouvait marcher. Les musulmans relégués au rang de sous-citoyen étaient incapables d’abandonner leur statut coranique. Il fallait donc abandonner l’Algérie. Plus facile à dire en 2022, évidemment. 
Imaginons l’Algérie française aujourd’hui : ce serait la France qui serait Algérienne. C’est déjà ce qui se passait durant le 20è siècle, en Algérie : la surnatalité musulmane l’emportait largement sur celle des colons, avec toute la misère avec. L’Algérie ne rapportait rien, elle coûtait très cher à la Métropole. Cela explique en partie l’attitude de de Gaulle sur le refus de recevoir nombre de musulmans, dont les harkis, sans compter sur la constance de leurs opinions politiques : il ne voulait pas voir le phénomène se répéter en métropole.
Le lien de cause à effet entre le régime présidentiel et l’immigration est plutôt osé. Pas besoin d’un régime présidentiel fort : une simple cohabitation qui relègue le président au parterre de marguerites avec une cohabitation de favorables à l’immigration et le tour est joué. Regardez les résultats de la NUPES dans les DOM/TOM et Seine ST Denis. Jospin a régularisé au moins 80 000 sans-papiers et a supprimé les dispositions Pasqua/Debré sur le droit du sol.
Pour 2022, le résultat des élections présidentielle et législative sera -t-il un cas d’école ? Une Nupes qui va voir du mal à rester unie, mais aucun mal à vouloir semer la zizanie, un Ensemble du tout « en même temps » qui se prend pour le 1er de la classe, des LR moins nombreux à rester fidèles à leurs principes (Coppé ??) et un RN qui a créé la surprise. Les jeux sont ouverts ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès