• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Voltaire Voltaire 16 mai 2007 11:04

L’analyse est intéressante, mais comporte plusieurs erreurs.

La première, qui semble mineure, concerne l’idée qu’Agoravox se serait « trompé » dans son sondage.

Trompé ? Un sondage reflête l’état de l’opinion interrogé à un moment donné. Par définition, comme le disait la présidente de l’Ifop, il ne peut pas se tromper ! Les instituts de sondages peuvent se tromper dans leurs modèles de facteurs correctifs apportés à leurs sondages pour tenir compte de la sociologie, des mensonges des ondés etc..., mais un résultat brut ?

Ce que vous voulez dire, à juste titre, est bien sûr que la population de lecteurs/contributeurs d’Agoravox n’est pas représentative de la société française. Et donc qu’un sondage sur les intentions de votes de lecteurs, ou les articles postés par ces derniers, ne sont pas représentatifs de la population française.

Est-ce vraiment une surprise ? Il est quand même notoire que la population internaute qui s’intéresse à la politique est majoritairement composée par des représentants des catégories sociaux-professionnelles moyennes-supérieures et intellectuelles. Ces catégories étant plutôt de centre-gauche, cela se reflête dans les sondages d’opinion et le type d’articles ou commentaires postés. Ce fait a déjà amplement été commenté.

La question sous-jacente, qui doit être posée, est celle-ci : le comité éditorial est il neutre, c’est à dire choisit-il vraiment les articles sélectionnés en fonction de leur pertinence du moment et de leur qualité de style, voire de leur originalité, ou y a t-il un biais politique en faveur/défaveur d’un courant ? Pour cela, il faudrait avoir accès à la totalité des articles soumis, et effectuer une étude statistique. Mais je n’ai jusqu’à présent guère vu de commentaires se plaignant de censure.

Bien entendu, ceci ne vaut pas pour les commentaires, qui sont libres (sauf abus). Et qui sont bien sûr le reflêt de la population des lecteurs. Ceux-ci sont plus ou moins constructifs, et il me semble que la qualité des commentaires n’est pas liée à la sensibilité politique des lecteurs. Encore une fois, il faudrait effectuer une analyse statistique plus fine pour démontrer le contraire.

L’autre question intéressante que vous posez est celle des réactions souvent virulentes à l’égard de Mr Sarkozy et de son projet. Mais ceci n’est en rien spécifique à Agoravox. Un rapide tour de la blogosphère, et même des médias, vous le confirmera. Ce problème a d’ailleurs été soulevé dans de nombreux articles : Nicolas Sarkozy engendre des réaction fortes, positives et surtout négatives, de la part de fractions importantes de la population.

Ce n’est pas une surprise si de nombreux commentateurs ou politiques ont effectivement dénnoncé un style confrontationnel de Nicolas Sarkozy, que l’on résume à « celui qui n’est pas avec moi, est contre moi ». Nicolas Sarkozy ne fair guère dans la nuance, il y a les bons et les méchants, le blanc et le noir, un problème et sa solution. Ce style, cette méthode, engendre nécessairement des réactions, de la part des stigmatisés bien sûr, mais aussi de la part des « modérés ».

Plutôt que de vous pencher sur l’effet, ces articles et commentaires aggressivement anti-sarkozystes, je vous invite à vous pencher sur la cause.

Rarement, un président, pourtant largement élu, n’aura suscité une telle opposition de la part d’une minorité importante de la population. Si cet état de fait continue, alors les conséquences sociales risquent d’être bien plus sérieuses que quelques articles et commentaires indignés.

Il semble d’ailleurs que le président élu en soit conscient, et adopte une attitude plus ouverte. Souhaitons qu’une fois les pleins pouvoirs entre ses mains, à l’issue des élections législatives, il se souvienne qu’on ne gouverne pas pour une majorité, mais pour un tout.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès