• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


pifo 31 mai 2007 13:52

En résumé, si je ne m’abuse, la société, dans sa construction traditionnelle, a été bâtie par un bande d’abrutis qui n’avaient rien compris p rien. Il faut tout foutre en l’air et recommencer à zéro, grâce à l’intelligence supérieure acquise aux cours de quelques décennies d’évolution fulgurante. Tout ceci au nom de l’égalité des genres.

Tout le monde doit être pareil, se conduire pareillement, vivre pareillement, travailler pareillement, gagner pareillement, ... pareillement.

Je me souvient d’une expression utilisée par les profs lors des cours d’initiation au droit : « gérer en bon père de famille ». Faut croire que ces juristes sont tous des ringards, car le patriarcat n’a jamais rien apporté de bon à la société. Les hommes et toute la gent masculine non plus d’ailleurs.

Tout doit être calqué sur la façon de faire des femmes. Elles revendiquent, alors les hommes doivent aussi revendiquer (à noter que l’auteur ne se sera pas souillée en désignant les hommes par l’appellation courante « hommes », mais plutôt en parlant de « personnes de sexe masculin »). J’ose espérer que cet auteur ne prévoit pas que les hommes doivent également avoir des menstruations et des grossesses à gérer. Je ne suis pas certain d’être préparé pour le faire.

Du coup, il est tout à fait logique de se laisser dire que le seul candidat acceptable à la présidence de la république française ne pouvait être que Ségolène Royal, puisqu’elle au moins est une femme. La société ringarde et rétrograde, qui n’a encore rien compris à rien, a choisi un h... pardon, une personne de sexe masculin, pour présider à sa destinée pendant cinq années qui s’annoncent forcément longues, vu le sexe du vainqueur.

Il est tout à fait permis d’avoir des problèmes existentiels, mais il y a des limites à ne pas franchir. Les femmes ont, au cours de ces dernières décennies, acquis bon nombre de droits. C’est parce qu’elles estimaient leur situation non satisfaisante.

Qu’elles s’interrogent et mènent des études pour trouver des solutions aux problèmes qui les taraudent, soit. Elles l’ont fait, et continuent de la faire.

Pourquoi faudrait-il aujourd’hui qu’elles exigent des hommes qu’ils commencent à les singer ?

Une question qui me turlupine : comment on procède pour obtenir une participation égalitaire aux travaux domestiques ?

Une autre : si nous vivions dans une société où le mérite est reconnu et encouragé, comme c’est le cas chez les anglo-saxons (primes, augmentations, ...) la question d’égalité des salaires entre hommes et femmes se poserait-elle ?

Encore une autre : prétendez-vous pouvoir démontrer que deux individus, quels qu’ils soient, fournissent un travail égal au sein d’une entreprise ? Si vous y parvenez, vous voudrez bien m’expliquer comment vous vous y prenez.

Encore une : tous les hommes (personnes de sexe masculin) militent-ils dans un parti ou dans un autre ?

Une autre : pouvez-vous affirmer que tous les hommes politiques (personnes de sexe masculin) ont une vie familiale exemplaire ?

Encore une : pouvez-vous démontrer que le fait de partager les tache domestique de manière « égalitaire » entre les hommes et les femmes permettra aux femmes de s’engager davantage en politique, et de briguer ainsi des mandats électoraux ? Dans l’affirmative, pouvez-vous démontrer qu’elles continueront alors à assumer de manière égalitaire leurs taches domestiques ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès