• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gisyl 24 février 2023 20:49

Analyse militaire très intéressante que je découvre deux jours trop tard (désolé). Si je résume bien votre pensée, les armes phares de la deuxième guerre mondiale, chars et avions, sont rendues quasi obsolètes par les missiles antiaériens et antichars portatifs du type Stinger, Manpad ou Javelin. Cette réalité aurait conduit la Russie à entamer une guerre d’attrition à long terme du type première guerre mondiale avec artillerie et infanterie modernisée, les drones en plus.

Pourquoi pas. Il y pourtant une aporie dans ce raisonnement : la Russie ne combat pas seulement derrière son territoire, mais avec des bases à l’étranger comme en Syrie ou en Arménie. Si les Ukrainiens s’attaquent à la Transnitrie (il en est de plus en plus question) les Russes ne pourront pas défendre leurs bases et leur population avec un front à des centaines de kilomètres. Le spectacle de centaines de militaires russes prisonniers et d’une population civile promise à l’épuration ethnique serait désastreux pour cette stratégie.

De ce fait je doute qu’une guerre d’attrition puisse faire remporter la victoire à la Russie car les relations publiques font aussi partie de la guerre. Le retrait de la région de Kharkov pouvait être interprété comme le résultat de l’imprévoyance, celui de la ville de Kherson comme une manoeuvre de retrait. L’abandon de la Transitrie ne sera qu’un clair signal de défaite. La Russie pourra continuer pendant quelques temps à grignoter du terrain dans une stratégie de première Guerre mondiale mais tout le monde y compris en Russie pensera qu’elle a perdu la guerre et ils auront raison.

Je crains qu’il n’y ait plus le choix qu’entre la soumission à l’Occident ou le recours à l’arme nucléaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès