• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Octave Lebel Octave Lebel 14 mars 2023 09:27

La fin de quelque chose, le début d’autre chose.

A quoi jouez-vous ? Vous vous êtes mis volontairement et assez méthodiquement dans une impasse en spéculant, en réponse à un mouvement d’un calme et d’une patience impressionnants, sur une montée de violences, désordres et divisions  à exploiter comme échappatoire ? A quoi et pour quoi faire ?

Quand on voit en permanence la présence d’un état de  tension entretenue entre le légal et le légitime, l’apparence formelle de l’état de droit et la pratique cynique d’un pouvoir manipulateur sans concession ni répit bien qu’il n’ait pas été gagné mais concédé dans un jeu de dérobades et de faux-semblants, quand on considère le passif démocratique accumulé depuis 2017 mais commencé bien avant, la gestion au fil de l’eau du pays, la confusion des réponses et attitudes sur tous les sujets, plus personne ne comprend ce que vous cherchez à faire .

On pourrait évoquer aussi la situation de la presse sous toutes ses formes et de la pression qu’impose un certain type de fonctionnements imposés par des chaînes d’info dans les mains de puissances d’argent comme jamais, qui alimentent les réseaux sociaux, la manière dont l’information rend compte de la vie politique nationale et internationale, de la vie du pays et de ses habitants.

Il est d’autant plus difficile de tenter un diagnostic de la situation qu’en fait ce vous n’a plus en réalité de consistance politique et institutionnelle de nature à permettre le fonctionnement attendu du pouvoir exécutif, législatif et judiciaire comme suspendu dans un temps fantasmatique à la merci de l’imprévu et de l’aventure.

Après une longue errance qui fragilise notre pays et sa cohésion sociale, commencée bien avant le mouvement actuel, notre république a besoin d’une refondation et d’une relégitimation que seul un geste démocratique peut permettre.

Il va bien falloir sans plus perdre de temps mettre à plat nos institutions et remettre sur pied une démocratie qui posera l’enjeu d’une répartition équitable des richesses, d’un droit de regard et d’évaluation sur le pilotage de l’économie et ses choix structurels ainsi que sur les traités internationaux sans pouvoir plus se passer de ses concitoyens ni les contourner.

 

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès