• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Boogie_Five Boogie_Five 19 août 2023 14:13

@Hervé Hum

Ok, j’avais mal compris. Excuse-moi (sans ironie). 

En fait, tu exiges beaucoup de ma petite tête, et parfois je suis fatigué. Mais je vais quand même faire un petit effort. 

C’est juste à l’avenir, si tu pouvais arrondir les angles. En disant : « Comprends bien une chose si tu y arrive », c’est pas très cool quand on discute avec quelqu’un et on a juste l’impression d’être un gogol qui comprend rien à la vie. C’est bien de se relâcher et de revenir sur le cadre général du débat. 

Mais passons, et reprenons depuis le début. Sur ta définition de la responsabilité, la distinction intérieur/extérieur correspondant au partage ou à l’opposition entre souveraineté et responsabilité. Et le fait que c’est la propriété privée qui cause au final l’irresponsabilité. 

Je ne reviendrai par sur ta distinction entre imaginaire et réalité, car là aussi il y aurait beaucoup à dire. Pour moi les deux sont liés puisque de toutes façons qu’il n’y a qu’un seule réalité, mais qui peut être interprétée différemment, et qui ne passe pas forcément par une expression formelle, et tu le dis toi en reprenant K.Dick, que la réalité subsiste lorsqu’on cesse d’y croire, ce qui veut bien dire que croyance et perception sont entremêlées, et qu’en un certain sens, on ne peut échapper à la réalité, même lorsqu’on tente « comme moi » de se réfugier dans un monde purement imaginaire. 

Prise pour elle-même, la distinction intérieur/extérieur n’est pas une chose si communément admise comme fondamentale (cf. Le mythe de l’intériorité). La ligne de partage entre soi et autrui n’est pas naturelle, même dans une société individualiste comme la notre. Bien souvent, c’est un partage qui se fait à partir de l’extérieur, ou en vertu de considérations collectives, donc relevant aussi de causalités externes au domaine de la psyché.

Parce que la causalité objective dont tu te revendiques relève beaucoup de critères psychologiques communs aux êtres humains, certes déterminants, mais qui n’expliquent pas tout. Tu dis par exemple : « Par contre, la notion de souveraineté de la nature n’a aucun sens, puisque cette notion n’a de sens qu’entre humains, tout comme des biens communs au niveau de la planète, puisque s’agissant de choses prises à l’intérieur d’une souveraineté, on peut parler que de propriété. »
Oui mais sauf que les êtres humains n’ont jamais été propriétaires de tout et se sont adaptés à leur environnement aussi, où existent bien d’autres choses qui agissent et même qui déterminent les humains. Que ces derniers les reprennent à leur propre compte ne signifie par pour autant qu’ils en ont la propriété. Avons-nous jamais été propriétaires de notre corps et de notre pensée ? Nous pouvons agir en lui et faire des choses extraordinaires, mais dans un tout qui nous échappe en grande partie. 

Concernant la place de la psyché dans l’évolution humaine, là on touche ici des considérations philosophiques qui remontent au début de la métaphysique. Tout dépend de la place accordé au sujet, à l’expérience et à la connaissance, sans parler des questions épistémologiques qui recoupent les différents champs d’étude de chaque discipline. 

Pour ma part, même si j’aime bien la dialectique, je n’ai pas l’ambition de refaire toute l’histoire de la philosophie, qui aujourd’hui malheureusement se réduit à une portion assez congrue. Je comprends cet attachement de revenir à l’essence des choses, et à les catégoriser précisément leurs relations, en vue bien sûr d’être plus en harmonie avec la nature j’entends bien. 

Mais encore une fois, ce n’est pas vraiment mon ambition ni de cet article critique modeste qui cherche juste à interpeller sur l’inadaptation des structures sociales et institutionnelles héritées du patriarcat ancien face aux enjeux écologiques et économiques mondiaux actuels. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès