• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Hervé Hum Hervé Hum 21 août 2023 12:47

@Boogie_Five

Ecrire « comprends bien une chose si tu y arrive » n’est pas très cool pour l’égo, je le comprends très bien, c’est pareil pour moi. Mais j’ai écris que comprendre est l’exception, pas la règle. Et sa compréhension n’exige pas une intelligence supérieure, la mienne est dans la moyenne, mais de changer de mode de pensé dans ses bases fondamentales et là, même un raisonnement simple peut être très difficile voir impossible à saisir, alors qu’avec le bon mode de pensée un enfant de 10 ans comprendra facilement.

Mais au vu de ta réponse, poursuivre me paraît compliqué en l’état, c’est à dire, sans avoir développé l’explication sur le principe de causalité qui contrairement à ce que tu écris ne relève d’aucun « critères psychologiques », sauf pour créer la confusion entre la causalité et l’imaginaire ou autrement dit, pour faire passer des vessies pour des lanternes. De fait, dire que la causalité relève en partie de la psychologie, revient à soutenir que les lois de la physique relèvent en partie de la psychologie. Si c’était le cas, alors, la phrase de Dicks serait fausse et il ne pourrait pas exister de lois physiques qui s’imposent totalement à la psychologie ! 

Si tu relis bien mes commentaires, j’écris que la réalité et l’imaginaire « se divisent en deux faces observables » c’est à dire, en deux faces opposées comme celles d’une même pièce et sont donc intriquées, puisque supprimer une face revient à supprimer l’autre, car il est impossible dans la réalité de conserver une face et de supprimer l’autre, alors que c’est élémentaire dans ton imaginaire. Le principe de causalité disant que ces deux faces sont en relations de causalité, soit dans le sens réalité/imaginaire ou imaginaire/réalité. C’est ce qu’on appelle communément une polarité.

Pour la souveraineté et la propriété, ta réponse tombe aussi dans une forme d’aberration, car dis moi comment tu fais pour savoir déterminer la non propriété de ton corps et de ta pensé ? Car si tu la cherche à l’intérieur de toi même, tu te retrouve à faire comme le chien qui tente d’attraper sa queue, il tourne en rond et lorsqu’il l’attrape, se mord la queue et se fait mal. Pour ne pas se mordre la queue, le plus facile est alors de ne pas chercher à savoir d’où vient notre pensée, mais de faire avec ! Donc, de poser la question de la propriété par rapport aux autres, dans ta relation à autrui de savoir si tu dois dédier ton temps de vie à autrui par contrainte ou par volonté, choix.

Ici, j’ai écris un article sur le sujet traitant de la prédation du temps de vie des êtres, car la propriété et la souveraineté sont là aussi à considérer dans une relation intérieure/extérieure. La souveraineté et la propriété découlent fondamentalement du même principe de possession, mais à deux échelles différentes où l’échelle de la propriété est prise dans celle de la souveraineté, mais pas l’inverse. La souveraineté étant le libre arbitre, de son éthique ou morale où il est juge et partie, tandis que la propriété parle de son temps de vie, donc, liée à la souveraineté. Bref, la souveraineté parle de l’être, tandis que la propriété parle des biens où son temps de vie est son bien le plus précieux.

Et de fait, je parle uniquement de la propriété et de la souveraineté dans les rapports humains, ni plus ni moins que toi car en dehors de cela, ces notions n’ont aucun sens. Va donc expliquer la souveraineté et la propriété aux autres animaux ou à la Terre ? c’est une aberration du cogito humain, une de plus ! En vérité, donc, dans l’intention le but de la souveraineté et propriété au delà de soi même ont pour unique but de permettre de prélever l’impôt en terne d’exploitation du temps de vie d’autrui à son profit. Supprime l’impôt et tu rend caduque la souveraineté et la propriété ;

Lorsque les colons européens ont débarqués en Amérique par exemple, ils ont décrétés que ces terres étaient la propriété de leur souverain (donc, sa morale), ensuite, c’est seulement le rapport de force qui l’a imposée car la loi est toujours celle du plus fort. La causalité étant la plus forte dans la réalité, elle impose sa loi ! Ce que tu écris dans ton commentaire, revient à dire que la Terre est une sphère depuis que l’humain la décidé, car pour qu’il l’ait découvert, il faut partir du principe que la Terre était déjà une sphère indépendamment de la « psychologie » humaine.

Bref, ce qui interdit le cogito humain de distinguer la réalité de l’imaginaire pour mieux en voir la relation d’intrication logique, c’est la confusion qui règne dans le cogito humain et c’est bien ce qui me pose problème, d’où vient cette confusion et pourquoi elle règne encore dans le cogito ? Même des plus grands esprits comme Einstein qui a cherché toute sa vie un autre mode de pensé permettant d’expliquer de manière simple la mécanique quantique et ses violations apparentes de la causalité, mais n’y est pas parvenu, quand bien même il avait tous les éléments à sa dispositions. Car non, aucune expérience quantique viole la causalité, seul le cogito humain le fait en confondant son imaginaire avec la réalité.

Mon commentaire est encore un peu long, juste pour essayer de te montrer que ton raisonnement se fonde sur un mode de pensé en partie biaisé et que tu peux me contester uniquement sur la base de la logique car si tu fais appel à ton imaginaire, alors, tu y est le maître et donc aura toujours raison à l’intérieur de celui-ci.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès