• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ben 6 juin 2007 14:03

D’accord avec Tonio et avec Fab

@ l’auteur : Reduire le programme Erasmus de base a un stage linguistique est une aberation pour la plupart des etudiants ayant participe a ce programme. (C’est ce que vous dites dans l’article meme si vous avez precise votre pensee dans un commentaire)

Je suis moi-meme parti en Erasmus au Danemark, et j’avais alors suivi mes cours en anglais. Sans cette possibilite de cours en anglais, je ne serais pas parti - les places pour chaque pays et universites etant limitees, j’ai fait le choix de tenter un pays Scandinave que je connaissais assez peu pour tenter l’aventure. Je n’avais pas le temps d’apprendre le danois (ou une autre langue comme l’espagnol) avant de partir. Ca ne m’a pas empeche d’apprendre les bases du danois une fois sur place.

Au dela de l’aspect linguistique du programme, je soulignerais surtout que meme si l’apprentissage (je parle ici des cours autres que cours de langue) est moins efficace ou moins dense que dans son propre pays (encore que ce n’est pas vrai partout non plus, ca depend des universites : des collegues a moi en ont « baves » en Allemagne), la decouverte de la culture du pays ou l’on se rend, l’ouverture d’esprit et l’aventure humaine et sociale qui en decoule valent largement plus que les quelques matieres theoriques que l’on aura manque dans sa propre ecole ou universite, y compris pour sa vie professionnelle future (point de vue personnel mais suivant le parcours des etudiants internationnaux que j’ai rencontre la-bas et avec lesquels je suis toujours en contact, je pense qu’ils sont en grande majorite d’accord), car il s’agit avant tout de developpement personnel qui lui meme est plus important pour la vie professionnelle que quelques competences techniques qui peuvent s’apprendre ensuite sur le tas ou en formation.

Par ailleurs, cette experience a confirme mon choix de tenter ma premiere experience professionnelle a l’etranger : je suis maintenant en VIE (volontariat internationnal en entreprise) en Pologne et il est clair que je n’aurais pas obtenu ce poste sans avoir fait mes preuves dans un environnement etranger au prealable, Erasmus est un plus evident sur le cv.

Par ailleurs, vous me faites doucement sourire en concluant : « Nous sommes invités par l’UE à creuser nous-mêmes notre tombe linguistique, à la condition d’acheter la pelle, de fournir la main-d’œuvre et de payer les salaires des croque-morts ! Que le français repose en peace. » Une remarque qu’il est bon de rappeler quant a l’anglais : les 2/3 du vocabulaire anglais proviennent directement du francais, et oui, contre 4% du francais qui vient de l’anglais. (http://perso.orange.fr/mondalire/Henriette_walter.htm) Craindre pour l’avenir du francais, c’est avoir une vision tres obtue sur l’evolution des langues dans leur ensemble et au travers des epoques. Que la langue la plus utilisee pour communiquer entre personnes de pays differents soit actuellement l’anglais ou une autre (que ce soit le francais, l’espagnol ou l’esperanto) n’a franchement pas beaucoup d’importance, cela a souvent change (Francais, Russe en ex-URSS...), et changera encore dans l’avenir (l’espagnol et le chinois vont certainement beaucoup se developper - et peut on pretendre que l’anglais sera autant populaire dans 100 ans ?). Enfin que certains termes techniques n’existent qu’en anglais (ou dans une autre langue) n’est pas un probleme puisqu’ils ne sont utilises que par quelques personnes d’une part, et parce que ca facilite la communication entre ces personnes d’autre part. L’important est de communiquer correctement pour se comprendre. Et ensuite par respect envers les gens avec lesquels on vit et pour s’integrer socialement ou que l’on se trouve, d’apprendre la langue du pays dans lequel on habite (d’ailleurs dans le film l’auberge espagnole, tres realiste a mon avis, les etudiants ne parlent pas seulement anglais comme vous le laissez entendre, mais parlent a la fin pratiquement qu’en espagnol...). Le reste n’est que l’evolution naturelle des langues, qui s’accelere legerement avec la mondialisation et ce n’est, a mon avis, ni bon ni mauvais... mais juste le reflet des rapports de force entre civilisations.

Pozdrawiam serdecznie :)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès