• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


skirlet 7 juin 2007 10:17

Erasmus classique, comme tout le confirme (même les témoignages enthousiastes) n’apporte rien du point de vue professionnel - c’est pareil, sinon pire, à cause de problèmes linguistiques. Ce n’est même pas un stage linguistique, étant donné que certains sont repartis sans avoir appris la langue du pays... Alors, en quoi est-ce une jolie réussite européenne ?.. Ah oui, « ça ouvre l’esprit ». Rien de nouveau, juste une application du vieux principe « les voyages forment la jeunesse ». Ce qui est important aussi smiley

Mais ce projet a plusieurs inconvénients. Tout d’abord, il reste très élitiste (2% d’étudiants, c’est peu, et il n’est pas possible de l’étendre sur tous). Ce qui donne beaucoup de jaloux, parce que les critères sont obscurs et énoncés nulle part. Ensuite, ce qui est bien plus grave, la « religion » actuelle de mobilité est néfaste en soi, car elle divise les Européens en « vrais » et « faux ». Un « vrai » Européen n’est pas forcément plus intelligent, plus professionnel, il est juste plus mobile (passé quelque temps dans un autre pays). Celui qui veut devenir un bon spécialiste dans son propre pays est un « faux » Européen, même s’il est intelligent, avec un esprit ouvert et réceptif aux autres... Ce n’est pas avec cette vision que le sentiment européen, l’identité européenne se formera. TOUS les Européens sont vrais, et je pense qu’au lieu de dépenser cet argent pour envoyer quelques étudiants faire un voyage à l’étranger aux frais de la princesse, il vaudrait mieux l’employer pour la véritable collaboration entre universités : cours par Internet, accès aux bases de données, communication plus étroite, etc. D’ailleurs, l’ouverture aux voisins européens ne doit pas rester l’affaire des élites : pourquoi on ne diffuse pas la musique, les films etc. des autres pays européens ? Et non sur des chaînes « cultureuses » avec un choix souvent curieux de films, mais sur les chaînes nationales. A force d’ignorer la culture de nos voisins, plusieurs pensent qu’elle n’existe pas.

Quant à Erasmus mundus - c’est effectivement un cheval de Troie... Les universités françaises recrutant les étudiants libanais en exigeant d’eux une maîtrise d’anglais, quoi de plus aberrant ? Il se trouve que mes années universitaires se sont déroulées en URSS ; loin de moi l’idée d’encenser cette époque qui m’a laissé beaucoup de mauvais souvenirs, mais comme TOUT ne peut pas être mauvais, j’évoquerai les étudiants étrangers. On en recevait du monde entier (je rappelle que le russe était dominant dans les pays dits « du camp socialiste », pas ailleurs) : donc, tous les pays de ce camp situés en Europe ; l’Afrique francophone et anglophone, le Vietnam, la Chine (avant de s’être fâchés avec elle), d’autres pays d’Asie, Cuba, Grèce, Portugal etc. L’enseignement se faisait en russe (dans mon université), les étudiants disposaient d’une année pour apprendre et/ou perfectionner leur russe avant de suivre les cours. Si au moins Erasmus donnait la possibilité de suivre tout l’enseignement universitaire dans le pays choisi, ce serait déjà mieux du point de vue professionnel, et pour l’ouverture d’esprit ce serait bien plus efficace smiley

Enseigner en anglais et le faire bien sous-entend soit les profs maîtrisant l’anglais presque parfaitement (ce qui n’est pas toujours le cas, même dans les pays nordiques si souvent donnés en exemple, voir les articles de presse à ce sujet), soit recruter les profs anglophones de naissance (ce qui signifie de renoncer au développement de sa propre science). Franchement, les profs avec un anglais moyen qui enseignent aux étudiants qui ont un anglais moyen... ça promet pour le niveau professionnel smiley Entre temps, il y aura la perte du vocabulaire scientifique, et une langue qui déserte un domaine de son application ne se porte pas bien.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès