• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean-Luc Grellier Jean-Luc Grellier 5 septembre 2005 09:52

Au delà de dévoiler la pauvreté, je trouve aussi plus largement que cela dévoile un coin sombre du comportement humain : le côté animal. Je suis au bout, mon intégrité est menacée, j’ai faim, donc je prend les choses en main et j’attaque, je pille etc.

Nous entrons dans des cas comme celui-ci dans un fonctionnement du type « loi de la jungle » : ce qui est parfaitement connu de tous les organismes en charge de la sécurité, dont on pouvait attendre une réaction bien plus rapide...

Moi ce qui me choque le plus, c’est qu’un pays capable de contrôler le monde (nous en sommes presque là...) d’aller imposer ce qu’il pense être bien à d’autres pays etc. de se positionner en fait en « maîtres du monde » ne soit pas capable de réagir plus promptement à de pareils événements : je dois avouer que cela m’a complètement surpris. Je m’attendais à voir des soldats dès le lendemain parcourrir les rues et sauver des civils (ils sont passés où les supers héros qui sauvent la galaxie tous les jours ?).

Ah mais j’oubliais... la majorité des gens touchés sont des pauvres... effectivement la grande Amérique ne peut accepter que le monde entier ait le regard fixé sur son talon d’achille. Quand on pense que certains sont morts faute d’avoir pu mettre 40$ d’essence dans leur voiture... c’est dramatique.

Au delà du drame humain, il faut y voir la grande faiblesse d’un pays qui a tout misé, depuis la ruée vers l’or, sur la réussite, la communication. « Rien n’est jamais assez beau ni assez grand pour un américain » avait dit un ancien président, eh bien rien n’est jamais pire que de monter très haut quand on a une base aussi fragile.

Je souhaite en tout cas que cela soit un électro-choc pour la population et qu’il y ait une vrai prise de conscience sur la manipulation médiatique dont le peuple américain est la victime (quand on pense que certains habitant de petits village de 200 personnes au fin fond du Texas sont morts de trouille parce qu’ils sont persuadés qu’un attentat peut détruire leur ville, on mesure un peu l’ampleur de la toute puissance du couple président-médias).

Bon courage à tous les exilés, même si cette pensée vers eux ne leur apporte pas grand chose de concret.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès