• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Plus robert que Redford 10 août 2007 10:43

Merci kiriki !

Si l’article (que j’ai tacklé) n’est pas terrible (trop convenu, très bobo dans l’air du temps avec réchauffage planétaire en prime...) votre commentaire sauve le sujet !

Il est vrai que la nourriture « tout prêt » vous fait avaler tout un tas de trucs auxquels vous n’auriez jamais pensé, sauf à lire attentivement les étiquettes puisque, dieu merci, la loi oblige le fabricant à donner la composition de son produit.

Néanmoins, très peu de personnes possèdent la culture nutritionniste nécéssaire au décryptage de ces tableaux cabalistiques, alors, un bel emballage, une bonne campagne télé, et hop, c’est vendu ! Je comparerai le procédé à celui des compagnies d’assurances : Qui s’est astreint à lire les 4 ou 6 pages de son contrat de base (responsabilité civile par exemple) ? et dans ce cas, combien de fois avez vous relu le paragraphe 4, alinéa B, en vous disant après la quatrième relecture : Bon sang ! je suis une buse, j’ai toujours pas capté !! Avec en prime comme une grande sensation de vide à l’intérieur de votre cerveau...

Trêve de plaisanteries : Pour faire sa bouffe, il faut du temps ! La structure de notre société a profondément changé, qui faisait que ce rôle, dévolu à la mère de famille au foyer, a quasi disparu depuis l’accès des femmes à l’emploi ! Car c’en est un, à temps plein ! Entre le temps nécessaire pour faire les courses, choisir, trier, éventuellement voir ailleurs pour comparer les prix et la qualité, aller chez le boucher pour chercher de la viande, chez le poissonnier pour le poisson, le maraîcher pour les légumes, rentrer, stocker tout ça, prévoir un schéma d’utilisation pour éviter les pertes, puis préparer les ingrédients, respecter les temps de cuisson, en surveillant pour pas que ça crame, donc interdiction d’aller faire autre chose ailleurs ! Je parle même pas de la vaisselle qui s’en suit !

Comme le dit souvent mon épouse : deux heures de boulot pour que ça soit avalé en 10 minutes, c’est pas rentable !

Alors, pour la rentabilité, une p’tite visite chez Michel-Edouard, là ousqu’on a tout sous la main !

Et forcément, si vous n’avez pas préparé le produit vous même, d’autres l’on fait à votre place, qu’il faut bien rémunérer pour ça ! D’où un coût « exorbitant » du produit fini par rapport à la matière première...

Mois, j’vous l’dit ! Les femmes au fourneaux, y’aura moins d’obèses !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès