• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Antoine Diederick 3 septembre 2007 23:05

Sourire aux larmes, Trouver du charme Au fond du soir pourri qui mène à la mort. Viens ma dormeuse Dans la berceuse Que je te chanterai et que je cherche encore.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu. Je veux quitter ce monde, heureux.

Pas de suicide, Pas de morbide, Pas l’ombre d’un regret ou d’un désespoir, Pas l’ombre d’une Tache à la lune, D’un mauvais souvenir ou d’un plaisir au noir.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu. Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand la peinture Sera nature, Quand on verra fleurir aux murs en chaleur Tous les délires Des sans-écrire, Des affamés de l’âme, des fous de la couleur.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu. Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand, dans ses tripes, Un pauvre type Aura enfin trouvé, taillé dans du bois La chanson belle, Universelle Qui l’aura fait content, mais qui sera de moi.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu. Je veux quitter ce monde, heureux.

Quand ne claironne- Ra plus personne, Au nom du bien, du mal, du roi ou de Dieu, Qu’on pourra faire Un tour de terre Sans pleurer, sans vomir, sans se fermer les yeux.

Je veux quitter ce monde en regrettant un peu. Je veux quitter ce monde, heureux.

Que je te touche, Que je te couche Et retrouver l’amour qu’on fait à quinze ans, Alors ma tendre Tu vas entendre Pour la première fois, on peut faire un enfant.

Et puis quitter ce monde en regrettant un peu. Et puis quitter ce monde, heureux.

Maxime Le Forestier


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès