• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


baobab 7 septembre 2007 15:26

j’ai du mal a comprendre votre raisonnement, je vais simplifier ( peut être a l’excès) du fait qu’il y ait des phénomènes de mutations programmés dans notre code génétique vous considérer que l’évolution ne dépend pas de la sélection naturelle, mais d’un phénomène préprogrammé ( dans notre code génétique, ou découlant de l’évolution normale d’un système physique a un état donné)

donc soit les mutations sont spontanés et aléatoire et sans sélection naturelle il n’y a pas de mutation favorisé par rapport a une autre. Dans ce cas la on ne peut plus parler d’espèce puisqu’il n’y aurait plus de caractère commun et chaque espèce vivante devrait être un variation de toute les mutations possibles (l’espèce humaine n’existerait pas smiley ).

Soit ces mutations sont prédéterminées et a ce moment tout les espèces vivante aurait due évoluer de la même façon , du coup l’homme étant l’espèce la plus évolué elle devrait être la seul espèce présente.

quel paradoxe smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès