• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emile Mourey Emile Mourey 2 octobre 2007 14:09

@ Antenor et @ Dilettante pour info

Vous avez tout à fait raison. Nous nous trouvons face à des casse-tête. Non pas qu’il n’y ait pas d’explications mais qu’il apparaît de plus en plus que les choses sont compliquées. Il est certain, comme vous me l’avez dit dans un précédent commentaire, que le bât blesse quand je vois sur cette colline de Taisey un début de colonisation de pensée plutôt sémite ou cananéenne, voire sémito-sumérienne, puis hébraïque et judaïque, et le fait que la langue celte ne soit pas sémitique mais qu’elle appartenait au groupe des langues indo-européennes dont le foyer était peut-être l’Anatolie.

Dans une réponse que j’ai faite ce matin à Dilettante, j’ai évoqué les deux poussées migratoires et colonisatrices qui venaient du Proche-Orient, l’une plutôt quantitative en traversant l’Europe, peut-être depuis l’Asie Mineure, l’autre plutôt qualitative par le couloir rhodanien. Le problème est que ces colons, sauf exception, ne savaient probablement pas écrire la langue qu’ils parlaient.

Concernant les peuples de la mer, j’ai proposé un article à Agoravox car je pense qu’Arte a beaucoup trop simplifié la question en généralisant l’affrontement comme s’il existait deux adversaires, l’un connu et l’autre mystérieux venant de mers plus ou moins lointaines.

Dans ce bouleversement qu’ont connu les pays du fond de la Méditerranée, la conquête du pays de Canaan qui s’est poursuivie bien après Josué par les différentes tribus d’Israël a été, à mon sens, un grave facteur de déstabilisation pour la région dont il faut tenir compte, ce qui, ajouté à d’autres facteurs, pourrait expliquer en partie cette période troublée mais seulement en partie. Il faudrait savoir si les textes mentionnent les Habiru (c’est à mon avis sous ce terme que ces Hébreux étaient désignés par leurs adversaires). Mais si Ougarit a pu être inquiétée par une tribu hébraïque du nord de la Palestine, il ne fait pas de doute que la guerre de Troie relatée par Homère se situe au niveau d’une confrontation entre grandes puissances.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès