• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


thirqual 11 octobre 2007 13:04

Les grands moments du doublage...

MI3 (vu dans un avion, au bout de 12 heures de vol on regarde n’importe quoi) : la donzelle que le héros va tirer vide son chargeur, et tend la main en réclamant « magazine ! ». J’ai fait sursauter mes voisins par mon éclat de rire tonitruant.

Cris Wilkinson, il n’y a pas, et de loin, que du surjoué au Japon. Pour rester dans la japanimation, voir gasaraki, ou monster, et j’en passe. Un morceau de cello ne parle pas, mais un acteur lui donne une voix et le doublage des animes est rarement satisfaisant (les exceptions les plus notables sont Cowboy Bebop et Ghost in the Shell, le second ne donnant pas dans le surjoué non plus). Les dessins animés ont une excellente place dans ce contexte.

Cela dit, les sous-titres arrivent à être pires que les doublages parfois. Du côté pro tapons sur celui de Shawn of the Dead (parce que je l’ai vu ya pas longtemps et que j’ai la flemme de chercher) : traduire « college » par collège, c’est très bête, mais alors quand on parle de traffic de drogue... du côté amateur le niveau est parfois celui des posts les plus affreux lisibles ici.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès