• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Didier Kottelat 17 octobre 2007 03:56

La monomanie de l’étranger est comme en France sous Mitterrand un phénomène provoqué par la gauche (en règle général). Les techniques Lyssenko afin de déstabiliser un état ne sont pas nouvelles. Ici en Suisse comme ailleurs la gauche n’a fait que ghettoïser les étrangers. Ce sont même eux qui leur ont donné ce statut.

Théorie certainement intéressante et fort pertinente mais - désolé de vous annoncer si abruptement mon incompétence - complètement incompréhensible. La seule chose que je comprends, c’est la volonté de faire porter la responsabilité de la réaction raciste à la gauche. Je ne saisis malheureusement pas l’argument...

Très justement. Et si vous étiez proche des gens, vous sauriez qu’on ne les appelle pas étranger, mais Karim ou Nelson ou Pakita.

Encore une fois, j’ai du mal à saisir votre point de vue. Voulez-vous dire que la séparation citoyens/étranger est non pertinente et que, finalement, chacun est un être humain unique qui, à ce titre, mérite d’être appelé par un prénom qui le distingue et le singularise ? Si c’est cela, l’idée semble en contradiction flagrante avec votre discours général. Si, en revanche, votre objectif était de mettre l’accent sur certaines populations (arabe, noire et latino pour ne pas les citer) de façon à bien les distinguer d’autres (dont les membres seraient plutôt prénommés François, Wolfgang ou John), je me permets de condamner fermement vos propos. Ou alors, est-ce encore autre chose, et dans ce cas-là je suis intéressé à l’apprendre.

Enfin, je ne reviendrai pas sur les multiples affirmations fausses ou mensongères et autres imprécisions contenues dans votre message (Département fédéral de l’aide au développement inexistant, processus de naturalisation inédit, succès des Nations unies niés, ...) pour me concentrer sur la fin de votre message.

Maintenant, pour la gauche qui échoué dans tous les domaines depuis plus de 80 ans, il est vrai que cela agace et semble rétrograde. Ils n’ont plus à la bouche que des mots du style facho (et encore c’est devenu désuet), extrème droite (en oubliant que les casseurs sont aussi extrème droite qu’extrème gauche et que finalement ce ne sont que des casseurs extrèmes)... et quoi encore. Allez donnez le moi dialectiquement parlant !

Alors, l’UDC est-elle d’extrême droite Je pense que si vous étiez né il y’a plus de 60 ans, vous sauriez clairement ce qu’est l’extrème droite ou gauche. Et cela n’a rien à voir avec ce que pense un citoyen nanti de Lausanne. En bref et sans détour, vous ne savez pas de quoi vous parlez.

Vous parlez de la gauche qui a échoué dans tous les domaines depuis 80 ans. J’espère que vous n’évoquez pas la Suisse. Parce que si c’est le cas, je serai très heureux de vous apprendre que la gauche n’a jamais été majoritaire en Suisse et que, par conséquent, si la situation actuelle vous déplaît, c’est bien de la droite qu’il faut vous plaindre.

Quant à vos considérations sémantiques, je tiens à préciser que je n’ai pas utilisé le mot « fasciste » mais seulement « extrême droite », qui me semble convenir parfaitement à l’UDC. Car je vous rappelle que l’on peut être d’extrême droite sans forcément envoyer les juifs au bucher, contrairement à ce que vous semblez prétendre avec vos insinuations de prétendu vieux sage.

Enfin, je ne vois absolument pas de qui vous parlez lorsque vous évoquez un certain « citoyen nanti de Lausanne ». Vous ne savez rien sur moi, vous ne me connaissez pas. Jusqu’à preuve du contraire, je ne vous ai pas traité de bouseux jurassien !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès