• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sandra.M Sandra.M 25 octobre 2007 11:50

C’est vrai que les polars de ces années-là avaient une atmosphère unique et inimitable mais Alain Corneau n’a cherché à imiter personne et c’était plutôt courageux de sa part de s’attaquer à un momument du cinéma policier (même si c’est une adaptation avant tout, la comparaison avec le film de Melville était inévitable).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès