• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Philippakos Philippakos 5 novembre 2007 10:28

Pour Georges. Des statistiques ont été faites sur le football professionnel italien. Les résultats sont accablants. Les taux de certains cancers sont dix fois supérieurs à la normale. Vous semblez ignorer ce qui se passe dans le sport pro. « Le seul problème selon moi est que le dopage peut fausser les résultats » est une réaction qui est certes sympathique mais tout le monde sait que tous les coureurs se dopent dans certains sports (essayez de parler avec des gens qui évoluent dans le cyclisme, par exemple...). Expérience personnelle : il ya déjà plus de trente ans des camarades amateurs ont arrêté la compétition, écoeurés par la pression des entraîneurs dans leurs clubs pour leur faire prendre n’importe quoi. Ils avaient 17 ans. Les sportifs sont tous coupables, mais les entraineurs aussi et le public devient complice. Ce que vous proposez est la situation actuelle : « condamnons les reconnus coupables sans stigmatiser celui qui aurait le malheur de paraître trop fort sans se faire prendre, sinon on ne s’en sort plus. En gros présomption d’innocence même en cas de gros gros doutes et acharnement médiatique seulement sur les contrôlés positifs ». Personne ne paraît s’en satisfaire et les résultats de cette méthode laissent franchement à désirer, pour ne pas dire plus : aucune évolution dans le Tour de France. Pire même, ils vont de plus en plus vite (consultez les moyennes). Chaque année on nous parle de tour exemplaire, chaque année des scandales explosent. N’avez-vous pas la sensation qu’on se moque de nous ? La seule solution qui vient à l’esprit serait un dopage contrôlé médicalement pour éviter que les jeunes sportifs n’y laissent trop de plumes. Pour le reste, je crois que le dopage est inévitable à cause de l’hypermédiatisation du sport et des fortunes qu’il brasse. Mais autant être francs et ne pas en condamner certains quand tout le monde trempe dans le même bain. Les sportifs ne s’y trompent pas, eux, quand ils accueillent Virenque dans le peloton, à la suite de ses condamnations, avec des applaudissements. Ils savent très bien qu’ils auraient pu être à sa place. L’athlétisme verse dans Guignol’s band. Tous les sprinters sont, tôt ou tard, convaincus de dopage l’un après l’autre (Greene, Gatlin, Jones, Thanou, Kendéris, Keita). La plupart nient farouchement. Que peuvent-ils faire d’autre ? Cela devrait donner à penser tout de même !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès